Home > Chronique > AIRBOURNE- Boneshaker
boneshaker du groupe airbourne

NOTE: 4 / 5

 

AIRBOURNE revient ! Avec trois dates en France déjà sold out à savoir La Laiterie (Strasbourg) le 17 octobre, La Cigale (Paris) le 20 octobre et La Paloma (Nïmes) le 28 octobre, AIRBOURNE reprend la route avec son cinquième album qui sortira le 25 octobre, le bien nommé  » Boneshaker «  .

 

 

Joel O’Keeffeen s’exprime en ces termes quand il parle de l’enregistrement réalisé par le producteur Dave Cobb : « C‘est un concert live en studio. C’est toujours quelque chose que nous voulions faire : trouver un moyen d’incorporer l’âme et la puissance d’un spectacle Airbourne dans un album. Cobb a attrapé notre éclair et l’a mis dans une bouteille. » Ou bien encore « Nous voulions créer quelque chose de digne de tatouage et que l’œuvre soit classique et résistante à l’épreuve du temps.« 

 

 

Installés dans l’historique Studio A de Music Row à Nashville, les quatre musiciens ont voulu recréer un disque qui sonne comme on pouvait en pondre au début des 70’ dans … Les Albert Studios. Et le résultat est… Positif ! En fait, autant, j’ai toujours aimé ce groupe en live pour son énergie folle autant leurs albums m’ont plu, mais sans pour cela me rouler par terre. Faut dire que je suis un vieux fan d’ACDC époque Bon Scott et que je suis difficile par rapport au clone du groupe à quatre lettre, sauf que là….Effectivement, le son est à l’avenant !

 

 

il y a la répartition des instruments en stéréo, façon old school, mais également un mix qui capture live la rage de leur rock n’ roll. Rock n’ roll, le mot est lâché, car ces Australiens là vivent littéralement cette musique engendrée par ACDC. Les fans ne s’y sont pas trompés, car même si c’est du copié/collé, ils insufflent une énergie indispensable à ce genre de musique, souffle qui manque maintenant à leurs idoles. De plus, je trouve, qu’ici, les titres sont plutôt inspirés.

 

 

Boneshaker ouvre le bal avec superbe, le couplet de Burnout The Nitro possède le groove retenu que l’on trouve sur Riff Raff ou bien Dirty done dirty cheap, alors que le riff rock n’ roll de Backseat Boogie accroche de suite. J’adore Switchblade Angel et sa basse en avant qui vrombie et son refrain fédérateur. Le lent This Is Our City a des allures de C.O.D., Weapon Of War joue avec art sur l’alternance de différents tempos, et Rock ‘N’ Roll For Life, qui clôt le bal, prend des allures de Let there be rock !

 

 

Mais là où j’ai vraiment eu le flash, c’est à l’écoute de Sex To Go : sur certaines intonations, le chant ressemble à celui de Bon, tellement Joël vit sa musique. Et puis bien sûr les solos éclaboussent de feeling hard blues pendant que la section rythmique martèle comme un seul homme. Alors les détracteurs diront que c’est du sous ACDC , les fans, je ne sais pas…. Mais moi,j’ai adoré !!

       TRACKLIST:

 1. BONESHAKER
2. BURNOUT THE NITRO
3. THIS IS OUR CITY
4. SEX TO GO
5. BACKSEAT BOOGIE
6. BLOOD IN THE WATER
7. SHE GIVES ME HELL
8. SWITCHBLADE ANGEL
9. WEAPON OF WAR
10. ROCK ‘N’ ROLL FOR LIFE

You may also like
Rencontre avec Jørn « Necrobutcher » Stubberud
vanités du groupe lofofora
LOFOFORA- Vanités
Pochette de l'album de Vermicular Incubation
[VERMICULAR INCUBATION] Nouvel album disponible !
high water II du groupe the magpie salute
THE MAGPIE SALUTE-High Water II

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.