Home > Chronique > ALCHEMIC DREAMS – Alchemic Dreams

ALCHEMIC DREAMS – Alchemic Dreams

Alchemic Dreams - Alchemic Dreams

Ce qu’il y a de bien avec le metal, et avec la musique en général d’ailleurs, c’est que la découverte permet de voyager. Très loin parfois, avec des formations venues du monde ou assimilant des influences des 4 coins du globe.
On s’extrait alors de notre quotidien et on se prend à rêver de contrées exotiques ou l’on pourrait headbanguer en paix au milieu des cocotiers.
Et d’autres fois, bah on ne dépasse pas Besançon. Et l’on y découvre un groupe de passionnés qui écume les bars de sa région pour faire vivre sa musique.

Vous l’aurez compris, point de cocotiers ou de plage de sable fin chez ALCHEMIC DREAMS : on reste dans notre bon vieux terroir pour découvrir leur hard-rock/metal très orienté 70s et 80s.

Le goupe nous propose un premier album autoproduit avec les qualités les défauts que cela peut comporter.
Débarrassons-nous d’ailleurs de suite du négatif.
Cette première offrande n’est pas exempte des défauts qu’on peut attendre de ce type de production : manque de pêche, mise en place parfois approximative et son un peu artificiel.
Rien de bien méchant ou d’inhabituel, mais ce côté artisanal empêche le groupe de donner sa pleine mesure.

Car des qualités, ALCHEMIC DREAMS en a indéniablement.
Outre une science du riff assez développée, le groupe n’est pas en reste quand il s’agit de composer des mélodies immédiatement mémorisables (« Cheerleader », « Outlaw ») ou des soli plein de feeling (« Asphalte »).
On sent également à l’écoute que les bisontins aiment la scène tant certains titres semblent taillés pour le live comme « Cheerleader », « Party Time » et surtout « Light My Fire » et son refrain fédérateur imparable.

On ressort donc de l’écoute à la fois satisfait et frustré.
On aimerait que ce groupe, qui respire la passion et l’authenticité, bénéficie d’un plus bel écrin pour des compos pourtant au niveau.
Mais ne boudons pas non plus notre plaisir devant un album sincère et bien fichu que j’espère avoir le plaisir de découvrir avec l’énergie du live !

TRACKLIST :

1.Welcome
2. Cheerleader
3. Outlaw
4. Crime Alley
5. Wheels Of Time
6. The Crow
7. Party Time
8. Asphalte
9. Light My Fire
10. Wheels Of Time Methane

You may also like
Cobra cadabra du groupe IRON BASTARDS
IRON BASTARDS- Cobra Cadabra
Ombeline Duprat et Johann Cadot d'Asylum Pyre en 2019
ASYLUM PYRE – Johann Cadot & Ombeline Duprat, 11/04/2019
REZET- Deal With It
Motionless In White, Disguise album cover.
[MOTIONLESS IN WHITE] Nouveaux titres en écoute pour le prochain album !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.