Home > Chronique > ARTILLERY- The face of fear

ARTILLERY- The face of fear

ARTILLERY is back avec son nouvel album « The face of fear ». Après des hauts et des bas, des retours et des départs, le groupe formé en 1982 dans la petite banlieue de Copenhague, Taastrup, est réapparu en 2007. Comme le dit, je cite, le guitariste et co-fondateur, Michael Stützer: ” C’est génial de rencontrer les fans des débuts lorsque nous sommes en tournée. La différence est que maintenant, ils viennent avec leurs fils et leurs filles et c’est incroyable. La moitié de nos fans n’étaient même pas nés lorsque nous avons sorti notre premier album, mais nos nouveaux fans connaissent toutes les chansons ! ».

 

 

Alors, à la lecture de ce nouvel opus, une fois de plus, il est certain que l’influence de SLAYER, qui marquait leurs débuts, n’est plus. Comme depuis un certain moment, ils s’engouffrent dans un thrash qui peut être multi- facettes à la fois speed et mélodique tels les brulots que sont «The Face of Fear », « Crossroads to Conspiracy », « New Rage » ou le très bon « Sworn Utopia », porté par un riff excellent et un tempo « à fond la caisse ». Après, on a le droit aussi à du plus heavy ; non pas du heavy/thrash à la MEGADETH, mais bien un mélange de « musique à casser la nuque » avec du heavy metal pur souche.

 

 

« Thirst for the Worst » est dans cette mouvance avec en sus un coté arabisant, aspect oriental que l’on retrouve aussi sur le très burné « Under Water » . « Pain » porte en lui, dans son refrain, un petit coté hard rock à la SCORPIONS et la voix de Michael Bastholm Dahl n’y est pas pour rien, car elle sonne en arrière-plan comme celle de Klaus Meine ! Sur ce même titre, les arabesques de solos un peu éthérées sont tissées comme une toile musicale fragile et aérienne. Bien vu. Quant à la rythmique de « Preaching to the Converted », c’est du pur heavy !

 

 

Après, voilà, de morceaux en morceaux, ils savent, au sein d’une même composition, varier le menu, avec un art issu d’une maturité certaine, en y apportant mélodie, rage, et en accouplant le thrash et le heavy metal voire le hard rock et le rock (écouter le solo de « Through the Ages of Atrocity ») . Au final, cet album est pour moi une bonne surprise , surprise générée par un groupe qui affiche une griffe bien à lui tout en jouant la carte old school. Beaucoup aimé ! Et puis inutile de le rappeler… Ça frite ! Cela sort le 16 novembre.

 

  TRACKLIST:

1. The Face of Fear
2. Crossroads To Conspiracy
3. New Rage
4. Sworn Utopia
5. Through The Ages Of Atrocity
6. Thirst For The Worst
7. Pain
8. Under Water (instumental)
9. Preaching to the converted
10. Mind Of No Return (ltd. 1st ed. bonus track / re-recorded song from Artillery‘s first demo from 1982)
11. Doctor Evil (ltd. 1st ed. bonus track / 2018 version)

You may also like
WARKUNT- Of Ruins and Agony
Lucie Lenoir en concert au Novotel de Paris Bercy le 06/12/18
Lucie Lenoir, Novotel Paris Bercy, Paris, 06/12/2018
HELSOTT- Slaves and gods
DEATH DECLINE – The Thousand Faces Of Lies

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.