Home > Chronique > ASSATUR- Where Chaos Reigned

ASSATUR- Where Chaos Reigned

where chaos reigned du groupe assatur

Décidément, en ce moment le label GREAT DANE donne dans le grand nord. Après avoir promu REFUSAL, les voilà qui s’occupent d’un groupe de death metal finlandais qui a pour noms ASSATUR. Ces derniers, en un seul volume nommé « where Chaos Reigned », propose une compilation de leurs œuvres, regroupant 2 EP , à savoir « From The Depths of Madness » qui sortit en 2012, a été remastérisé pour l’occasion, ainsi que « Nameless Rites » qui date de 2015. À cela, s’ajoutent 4 nouveaux titres. Du coup, on a le droit à trois mixages différents , qui plus, on « remonte « le temps sont bouseux, violents et vraiment bourrés de niasmes délétères.

 

 

Effectivement leur death est malsain à souhait. En général, il est porté par des tempos énergiques, voire des blast beat (Through The Maze), mais peuvent aussi jouer sur des mid tempos. Cela dit, on touche le death brutal plus d’une fois à la sauce nordiste (Contagious Pestilence). Leurs riffs sont simples, répétitifs et souvent leur musique en devient envoûtante via le côté obscur de la chose (Call Of The Undesirable, Ethereal Form). J’adore le growl du chanteur, il est particulièrement caverneux et donne à leur death, , un coté « venu du sombre » encore plus fort d’ailleurs sur le refrain de The Gate , la voix est doublée ce qui donne encore plus d’impact à ce titre.

 

 

Ils aiment bien aussi sur certains titres se la jouer court et peuvent cracher des compositions qui durent juste un peu plus de deux minutes, ce qui est suffisant pour vous assommer, car quand leur metal est porté par un souffle effréné, il est compact, massif et sans aucune pitié (Through the maze) parfois teintée d’une flagrance thrashy(Elaborate Speed Machine). Et en plus, là-dessus, ils arrivent à y mettre , soit par le biais de riffs glacés (To The Foul lake), soit par les rythmiques en place, peut être pas un sens de la mélodie, mais du moins des ambiances qui font flipper ou qui percutent en pleine face. Voilà, après rien d’original ni de super évolué, mais ça touche là où cela doit et ça fait mal !!

 

 

   TRACKLIST:

1. Outburst of Pandemonium

2.Elaborate Speech Machine

3.To the Foul Lake

4.Call of the Undesirable

5.The Gat

6.Through The Maze

   7.All Consuming Plague

                      8.Ethereal Form

   9.City of Madness

   10.Contagious Pestilence

   11.Pit Of Despair

   12.Black Ruined Tower

 

 

 

 

You may also like
cover the edge of the end du groupe tigerleech
TIGERLEECH-The Edge Of The End
Cover de l'album éponyme Unheaven
UNHEAVEN – Unheaven
Photo d'ambiance au Hellfest Open Air 2019
Hellfest – Jour 3
Amphi Festival 2019 à Cologne en Allemagne
Amphi Festival 2019 – Jour 2

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.