Home > Concert > BATTLE BEAST + ARION, Le Trabendo, Paris, 28/04/2019

BATTLE BEAST + ARION, Le Trabendo, Paris, 28/04/2019

battle_beast_trabendo_1

Une chose était sûre à l’approche de cette date : on allait bouger, sauter, danser et se bousculer dans la joie et la bonne humeur tout au long du concert ! Et ça n’a pas loupé ! De l’épique et du fantastique, on en voulait toujours plus avec ARION et BATTLE BEAST ! La rédaction de Metal France est allée sur place et a fait la fête… comme tout le monde, finalement !

affiche-battle-beast-arion-paris-2019

Juste avant les grands de BATTLE BEAST, un autre groupe du même pays, la Finlande, devait s’occuper de chauffer la salle : ARION. Et il faut dire que les jeunes gaillards se sont très bien débrouillés ! Délivrant un heavy/power symphonique/épique (rien que ça !), la bande avait toutes les armes en main pour mettre le feu et électriser l’ambiance. Les compositions sonnent bien, le Trabendo rendant justice à la musique sur scène : les soli sont parfaitement audibles, et il y en avait beaucoup, mais également les orchestrations. Avec un tel son, il ne manquait plus qu’un bon jeu de scène et de bons titres.

Concernant le premier, rien à dire : ça bouge sur scène, ça occupe l’espace, notamment les guitaristes. Le chanteur ne cesse d’haranguer la foule, l’encourageant à chanter sur les morceaux et à sauter sur les passages les plus entraînants, quand il n’est pas occupé à plaisanter avec la foule. Un set très sympathique, donc, avec des gars qui en veulent et qui aiment ce qu’ils font, tout en s’amusant avec leur public : un très bon état d’esprit !

Pour les morceaux, même s’ils paraissent juste sympathiques sur CD, mais pas transcendants, il faut admettre qu’en live, ils prennent une autre dimension : chaque riff nous fera bouger la tête, chaque refrain nous fera sauter, chaque orchestration nous fera lever le poing… ARION n’a rien à se reprocher sur ce set : c’était une entrée en matière parfaite pour introduire les membres de BATTLE BEAST !

 

SETLIST

1. The End Of The Fall

2. No one Stands In My Way

3. I Am The Storm

4. Punish You

5. Seven

6. The Last Sacrifice

7. You’re My Melody

8. Unforgivable

9. At The Break Of Dawn

 

Pour les avoir vus plusieurs fois, je m’attendais une nouvelle fois à un magnifique concert de la part de BATTLE BEAST ! Et ils ne m’ont pas fait mentir ! Entrée fracassante, jets de fumée et voilà que le groupe démarre sur un morceau de son dernier album, “No More Hollywood Endings”, bien énergique comme il faut. Dès le premier titre Unbroken, on reconnaît là la patate du groupe, son énergie, son envie d’être là, avec ses fans, sur scène ! Un groupe qui dégage une telle énergie, on devrait en voir tout le temps ! Les musiciens bougent un peu partout, et la chanteuse, Noora Louhimo, sait y faire avec son public, le faisant participer sur tous les titres des finlandais.

Tout comme ARION, le son est bel et bien là au Trabendo, faisant bien ressortir les claviers, les riffs heavy mais surtout les soli, une grande marque de fabrique de BATTLE BEAST et un élément incontournable de leurs compos ! Enfin, cela faisait plaisir à voir, une bande qui pouvait jouer sans que le matériel technique de la salle n’écrase tous les leads des guitares, et notamment les soli ! Un très bon point !

Bien entendu, l’autre bon point, c’est qu’on s’est éclaté ! Headbangings, sauts, chants à tue-tête… Plus spécifiquement, les titres des albums “Bringer Of Pain” et “Battle Beast” avaient ma préférence, comme Straight To The Heart, Black Ninja, The Golden Horde ou encore l’excellent Out Of Control… Mais comment ne pas rester de marbre devant le beau Eden, du dernier opus, et son refrain, qui mettent fort bien en valeur les talents musicaux de chacun des membres de la bande.

La petite surprise du show viendra d’une sorte de batterie amenée par le claviériste sur scène en milieu de set, et qui avait la spécificité de sonner comme des percussions années 80. Les fans le savent, ce type de sonorité est beaucoup utilisé par le groupe dans leurs claviers. Voir une compo jouée avec un tel kit de batterie était juste génial et rendait le tout encore plus old-school et immersif !

 

SETLIST

1. Unbroken

2. Familiar Hell

3. Straight To The Heart

4. Unfairy Tales

5. Black Ninja

6. Endless Summer

7. I Wish

8. Raise Your Fists

9. The Golden Horde

10. Out Of Control

11. Bastard Son Of Odin

12. The Hero

13. Eden

14. No More Hollywood Endings

15. King For A Day

16. Beyond The Burning Skies

 

Autant dire qu’on en voulait encore à la fin du show… Qu’il était dur de quitter les finlandais tant l’adrénaline parcourait nos veines ! Chapeau aux deux groupes de ce soir, qui nous ont vraiment fait transpirer, mais aussi à la salle, qui nous a offert un son de qualité ! On espère revoir la bête de bataille très vite !

_______________

Photos : Matthieu Lelièvre – Acta Infernalis | French Metal

You may also like
Cradle of filth la machine du moulin rouge 25/04/2019
CRADLE OF FILTH + ACOD, La Machine du Moulin Rouge, Paris, 25/04/2019
gohrgone-in-oculis
GOHRGONE – In Oculis
geostygma-the-die-is-cast
GEOSTYGMA – The Die Is Cast
Album Alliance d'Infinityum
INFINITYUM – Alliance

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.