Home > Chronique > BERZERKER LEGION- Obliterate the Weak

BERZERKER LEGION- Obliterate the Weak

obliterate the weak par berzerker legion

NOTE: 3.5/5

 

Punaise, j’adore la puissance de ces rythmiques heavy, énormes presque serties, parfois, d’un arrière-gout thrashy. De qui vais-je parler ? Et bien de l’album « Obliterate the Weak » né de la volonté du groupe BERZERKER LEGION. Ce combo a été fondé en 2016 par les guitaristes Tomas Elofsson (HYPOCRISY) et Alwin Zuur (ASPHYX) avec l’intention de créer un death metal belliqueux. Ils ont recruté un line-up de solides musiciens connus composé de James Stewart (VADER) à la batterie, Jonny Pettersson (WOMBBATH) au chant et Fredrik Isaksson (DARK FUNERAL). Un équilibre parfait entre brutalité, mélodie et harmonie.

 

 

Alwin Zuur (guitare/auteur-compositeur) commente : « Au cours des dernières années, Tomas et moi nous sommes rencontrés régulièrement lors de spectacles et de festivals. La plupart de nos conversations portaient sur la musique et les styles. Au cours de ces réunions, nous avons découvert que nous avions vraiment beaucoup d’intérêts musicaux communs et nous avons décidé d’essayer d’écrire de la musique ensemble pour voir comment nos deux styles d’écriture sonneraient ensemble. Il en est résulté cet album ». Il précise également qu’il a toujours voulu écrire un death aux multiples visages.

 

 

Alors oui, je suis un peu d’accord avec ce qu’il affirme, car des titres tels que Rise of the Berzerkers, A World In Despair, fleurent bon le IN FLAMES, alors que l’ambiance de The King Of All Masters rappelle DARK TRANQUILLITY. Quant à I Am The Legion on pourrait penser à AMON AMARTH. Mais bon, soyons franc ! Vu le pedigree des musiciens on aurait pu s’attendre à du super best ce qui n’est pas toujours le cas. Certaines articulations musicales manquent un peu d’entregent ; ce que je veux dire par là, c’est que l’habilité musicale pour faire de cet album un must n’est pas toujours présente. Il n’en demeure pas moins que cet opus est très musclé. Comme je l’ai dit en début de chronique, les rythmiques y sont pachydermiques (I Am The Legion, Of Blood And Ash).

 

 

Ensuite, il charrie une belle émotion mélancolique (A World In Despair, Rise of the Berzerkers). Enfin, il possède un côté true death qui fait du bien aux tripes. Alors ok, j’aurai, personnellement, voulu des solos, mais la six cordes tricote de bons riffs sur les refrains et rajoute son supplément d’émotion. Il est sûr que de titre en titre, on peut parfois noter une certaine linéarité, mais cet album est honnête, vécu avec la passion et cela se sent. Du coup, en ce qui me concerne, c’est un bon moment. Et puis j’adore le growl profond du chant qui éructe à coup de mots sentis, la façon dont la religion empoisonne le monde.

 

      TRACKLIST:

  1. Rise of the Berzerkers
2. A World In Despair
3. I Am The Legion
4. Of Blood And Ash
5. Obliterate The Weak
6. The Falling Dawn
7. The King Of All Masters
8. Upon The Throne Of Mortem
9. A Lurking Evil
10. In The Name Of The Father
11. Death Euphoria (CD exclusive bonus track)

 

You may also like
Death Awaits Festival au Gibus
[DEATH AWAITS FEST] Appel à candidature !
Affiche du concert de Primal Fear à Lyon
[PRIMAN FEAR] Concert à Lyon
the shessboard par the delta tea
DELTA TEA- The Chessboard
Gohrgone
[GOHRGONE] Nouveau clip

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.