Home > Chronique > BUKOWSKI- Strangers

Nouvelle livraison du groupe Français BUKOWSKI en la personne de « Strangers ». En 2009, je découvre ce groupe français, alors estampillé de l’étiquette stoner rock, avec son premier album « Amazing Grace ». Grosse claque car leur musique est juste bonne. Ensuite, s’ensuivent trois autres albums, dans lesquels les frères Dottel prennent, au fil des ans, d’autres directions. D’un côté, c’est bien de pouvoir varier le menu et d’aller au fil de son inspiration, mais perso, je trouve leurs nouveaux voyages un peu trop pop/rock à mon avis. Et puis je me suis dit, « allez écoutons ce nouvel arrivage, on verra bien ».

 

 

Cet opus débute par « Facts and Conséquences », avec une intro mélodique qui me fait penser, de loin, à du U2 et puis d’un seul coup… Boum ! : un chant hardcore apparaît rageur et sans concession !! Bin zut alors ! C’est quoi ce délire ! S’ensuit alors le titre suivant « Starless Night », plutôt speed, mené tambour battant, accompagné de dissonances, qui se terminent sur des accords puissants mais plus légers. Pendant que « Mater Dolorosa » est nourri d’un super riff rock hard, « Mysterious Smile », est mélodique, lent, émaillé d’une voix parfois hardcore et monte en tension dans sa deuxième partie ; une composition à la structure assez complexe en sorte. On retrouve des accélération et des dissonances sur « Haters ». Un bonus pour « Idols »avec sa rythmique en alternance thrashy, quant à « The Middle Finger », c’est bien burné.

 

 

Alors en ce qui me concerne cet opus une vraie surprise.On est plus vraiment dans le stoner des tous débuts, ni dans le coté rock « un peu fm » des derniers albums. On assiste ici à un durcissement via une sorte de rock que l’on ne peut pas qualifier de metalcore, malgré son coté tout en contraste, vocalement et musicalement parlant. On est plutôt dans la gamme d’une musique fortement saupoudrée de sautes d’humeur via un hardcore moderne, alternant avec des éléments post et rock expérimental. Difficile de qualifier vraiment leur univers musical. Ils me font un peu penser au combo HE IS LEGEND qui est parfois, lui aussi malaisé à qualifier. En tous les cas chapeau bas les gars, on ne peut pas dire que votre musique et votre démarche artistique soient linéaires.

 

 TRACKLIST:

1. Facts and Consequences
2. Starless Night
3. Mater Dolorosa
4. Mysterious Smile
5. Haters
6. Easy Target
7. Idols
8. The Middle Finger
9. A New Sun
10. Bad Habbits

You may also like
WARKUNT- Of Ruins and Agony
Lucie Lenoir en concert au Novotel de Paris Bercy le 06/12/18
Lucie Lenoir, Novotel Paris Bercy, Paris, 06/12/2018
HELSOTT- Slaves and gods
DEATH DECLINE – The Thousand Faces Of Lies

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.