Home > Chronique > BURNING FLESH – Human Flesh Fertilizer

BURNING FLESH – Human Flesh Fertilizer

Certaines musiques extrêmes ne sont pas à mettre sous toutes les oreilles, c’est le cas de cette grenade à déflagration sonique qu’est « Human Flesh Fertilizer » du groupe Franco/Suisse BURNING FLESH. Cinq ans après leur dernier méfait « New Chaos Order » ils remettent le couvert en nous balançant en pleine face leur death/grind qui pourtant a muté via d’autres horizons. Mais disséquons la Bête. Déjà, c’est très brutal : ils ont dû écouter des groupes comme BENIGHTED.

 

 

Effectivement, on a le droit à des titres comme « Carnivore Microse », « Last Animal To Kill », « Chain Reaction », tout en blast beat, voix ultra caverneuse avec panachage de grind. Là, on a le droit à un bouillon d’agressivité, mais un peu d’un seul tenant, on a peur de se lasser, car c’est toujours basé sur le même modèle ; cependant, et c’est tant mieux, interviennent rapidement des titres qui changent de formule, compositions sur lesquelles ils posent des rythmiques thrash/death (corium) parfois à la limite d’un death n’roll via ENTOMBED. Et puis ils essayent aussi de composer des morceaux beaucoup plus variés avec des plans changeants comme ce « Human Vivisection » qui se nourri également d’arpèges glacés, et d’une ligne mélodique lancinante. J’emploie cet adjectif à dessin, car tout au long de leur album, de façon répétitive et obsédante, on entend souvent un riffing teinté de black, tels des aiguillons bien affûtés.

 

 

 

En fait, tout en restant purs et durs, leur death/grind/black est franchement brutal avec un bon bagage technique, des changements de rythme comme autant de brusques sautes d’humeur. Ce qui porte aussi beaucoup leur musique, outre les instruments « à cordes » et la voix sortie d’une cave profonde, c’est le batteur Florent Duployer. Ce dernier ne se « pause » jamais, tout en tension ! Alors sûr si vous aimez une musique tranquille, ce n’est pas pour vous ; là, c’est du gros son, un metal pour habitués de ce genre de tressautements de rage, mais les connaisseurs ne devraient pas bouder leur plaisir.

TRAKLIST :
1 The Great Take Over Of Tellus
2 Chain Reaction
3 Wall Of Lead
4 Acid Ocean
5 Human Flesh Fertilizer
6 Burning UV Rays
7 Corium
8 Human Vivisection
9 Carnivore Mycose
10 The Last Animal To Kill
11 Feeding Eartworms
12 Mankind Overclocked

FACEBOOK

BURNING FLESH

 

You may also like
FALLEN LEGION-  » Downfall « 
Nightwish au Wacken Open Air 2018
Wacken Open Air 2018 – Jours 3 & 4
Heilung au Wacken Open Air 2018
Wacken Open Air 2018 – Jours 1 & 2
TRAUMA – « As the World Dies »

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.