Home > Chronique > DEATH ANGEL – Humanicide

DEATH ANGEL – Humanicide

humanicide. death Angel

Depuis leur retour en force en 2004, avec l’album « the Art Of Dying », les « vieux » de DEATH ANGEL n’ont pas arrêté d’enfoncer le clou dans le mur avec un thrash honnête, plus qu’énergique, et parfois ourlé d’autres influences. Pour ce nouvel opus nommé « Humanicide » et qui sort le 31 mai,  les gars de San Francisco tiennent-ils encore leurs promesses, nantis d’un line up stable depuis 2009, avec l’arrivée de Will Carroll à la batterie et Damien Sisson à la basse, et avec pour seul membre originel Rob Cavestany ?

 

Porté par un son puissant qui met plus d’une fois en avant la basse, ce nouvel album est bien dans la tradition du groupe. Un thrash intelligent, jamais linéaire, car chaque titre renferme sa petite poignée de riffs et de rythmiques boostées sur des tempos différents. De plus, comme à leur habitude, sous couvert d’un metal Bay Area, ils mettent de-ci de-là de petites touches musicales différentes, histoire de varier leur propos…

 

Un petit passage à la MAIDEN et un riff à la METALLICA sur Humanicide, une intro également dans la mouvance de la Vierge de Fer (Divine Defector), un riff principal épique et sombre quand arrive Agressor Il y a ce I Came for Blood qui alterne tempos speed, rythmiques hachées avec, en sus, ce passage ambiant entre arpège et basse qui est une vraie réussite. Immortal Behated est un pur heavy metal sorti des débuts de la NWOBHM, et Alive and Screaming, au tempo assez lent et angoissant sur les bords, finit avec un piano qui égrène simplement ses notes émouvantes… Un titre qui compte !

 

En revanche, sur le dernier tiers de l’album, on peut oser quelques petites critiques un peu négatives. The Pack sonne assez convenu. Même chose pour Revelation Song, hormis le solo et les riffs qui sont d’un haut niveau. Quant à Ghost of me, cette composition aurait pu être un must… Dommage qu’il y ait ces  « oh oh oh »  sur le refrain qui viennent tout gâcher ! Cependant, Of Rats and Men, un heavy dans la veine d’un ACCEPT ou d’un SAXON, porté sur un mode médium et rattrape la sauce sans problème.

Un album honnête avec quelques légers faux pas, mais aussi de très bonnes choses. Ils nous balancent leur thrash avec la certitude de ces groupes qui continueront d’avancer quoiqu’il se passe, car il y a une âme et de la passion dans ce qu’ils jouent !

 

TRACKLIST

  01. Humanicide
02. Divine Defector
03. Aggressor
04. I Came For Blood
05. Immortal Behated
06. Alive And Screaming
07. The Pack
08. Ghost Of Me
09. Revelation Song
10. Of Rats And Men
11. The Day I Walked Away (chanson bonus)

 

 

You may also like
Angel de redemption
REDEMPTION- Angel
Dysentery au Gibus live en 2019
Paris Decimation Festival, le Gibus, Paris, 12/05/2019
Affiche de l'Amphi Festival 2019 à Cologne
[AMPHI FEST 2019]
Affiche du concert de Lionheart à Lyon au CCO
[LIONHEART] Concert à Lyon

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.