Home > Chronique > DISTURBED- Evolution

« Evolution » du groupe DISTURBED. Pas spécialement un grand connaisseur de ce combo américain plutôt estampillé comme jouant dans la gamme d’un nu metal/metal alternatif. Je sais qu’ils se sont reformés en 2015 après une pause de 4 ans, qu’ils ont vendu des millions d’albums et que ce nouvel opus risque de surprendre les fans ! Effectivement, ici, le gros son des guitares croise le fer avec des refrains très mélodieux, parfois fédérateurs (Are You Ready), ou plus positifs (No More), voire pas loin d’un certain AOR (In Another Time).

 

 

En fait , comme souvent dans un certain genre US de rock / metal, on veut « appâter » le chaland en lui proposant une musique à la fois assez burnée pour faire partie du monde heavy, le tout accouplé de belles mélodies Fm dont certaines pourraient faire penser à NICKELBACK (Savior of Nothing). Donc, ici, cet album semble être un virage sensible dans l’orientation musicale du groupe. Pour accentuer encore cet état de fait, on y trouve moult ballades acoustiques telles que « A Reason to Fight », ou bien « Already Gone », sans oublier , en bonus leur fameuse reprise de « The Sound of Silence ».

 

 

Alors, perso, j’avoue avoir quelques retenues avec ce genre de démarche et de musique ayant toujours peur de plonger dans… De la soupe. Cependant, ici, ce n’est pas vraiment le cas. Je trouve que le chant de David Draiman prend une vraie dimension émotionnelle quand il pousse la complainte sur ces ballades ; il s’en dégage un quelque chose de doucement mélancolique. Quant au guitariste Dan Donega, il est plutôt doué dans sa manière de traverser cet album, qui bien que tourné vers le mélodieux, propose un éventail de musiques assez éclectiques. Du gros son bourré d’effet (Savior of Nothing), en passant par le coté « simple » des ballades, il tire honorablement son épingle du jeu.

 

 

Après, on trouve aussi un groove positif sur « No More » ou bien quelque chose de plus chaloupé quand arrive «Stronger on Your Own » avec son refrain accrocheur ; c’est en partie grâce au feeling de la section basse/batterie qui sait également s’adapter. Alors, honnêtement, je ne sais pas comment les habitués de ce groupe prendront les choses, vu la nouvelle tournure que prend leur univers musical. Perso, ce n’est pas trop ma tasse de thé d’habitude, mais j’y ai trouvé, sur certains titres, une belle façon de faire les choses. Voilà tout est dit.

 

                              TRACKLIST:

                            1. Are you ready

                             2. No more

                              3. A reason to fight

                             4. In another time

                              5. Stronger on your own

                               6. Hold on to memories

                              7. Saviour of nothing

                              8. Watch your burn

                              9. the best ones lies

                              10. Already gone

You may also like
WARKUNT- Of Ruins and Agony
Lucie Lenoir en concert au Novotel de Paris Bercy le 06/12/18
Lucie Lenoir, Novotel Paris Bercy, Paris, 06/12/2018
HELSOTT- Slaves and gods
DEATH DECLINE – The Thousand Faces Of Lies

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.