Home > Chronique > ELECTRIC MARY- Mother

Huit années sans sortir un « vrai » album et voici que le groupe australien de hard rock, ELECTRIC MARY revient sur le devant de la scène avec « Mother ». Son leader, le chanteur Rusty, a été malade et puis ils ont, comme souvent, changé de musicien, à savoir le batteur Paul « Spyder » Marrett qui remplace Davey Porter. Bref, tant d’années de « presque silence » quelle est la teneur de cette nouvelle offrande au dieu du rock. Peut-on s’attendre, après toutes ces années à un album honnête ? Réponse : oui !

 

 

Dés que raisonne dans nos oreilles Gimme Love, on sait que l’on a tiré le ticket gagnant. Du bon son, la voix de Rusty, féline, éraillée et bluesy à souhait, un peu dans la gamme d’un Robert Plant ou d’un Coverdale ; quoique sur le titre lent et mélodieux « it’s alright », son chant a quelques intonations de Doc Neesson (ANGEL CITY). Et puis de bons solos et une section basse/batterie solide. Quant aux influences, elles plutôt barrées classic rock : on peut penser à LED ZEP sur Hold Onto What You Got et le très rock Woman. Cependant certains riffs qui composent How Do You Do It et It’s Alright semblent sorti tout droit de DEEP PURPLE. Sinon la ballade bluesy de Sorry Baby fait du bien aux tripes et Long Long Day qui dure plus de six minutes, avec son tempo lent et son atmosphére prenante , est une petite réussite.

 

 

Seule faille dans leur armure, c’est le nombre de titres : huit au total. On aurait bien voulu une autre composition, sur un tempo assez enlevé, car on reste un peu sur sa faim, tant au niveau du nombre des compositions que des beats qui ne sont pas du genre énervés. Cela dit, ce cd dure plus d’une demie heure, et au niveau de ce qu’il dégage, rien à jeter. C’est puisant, bourré de feeling, et tout à fait dans la gamme d’un classic rock/hard rock de bon aloi. Il vaut mieux parfois faire court plutôt que tirer en longueur. Cela sort le 15 février.

 

                                                  TRACKLIST:

                                             1. Gimme Love

                                                        2. Hold Onto What You Got

                                             3.  How Do You Do It

                                    4. Sorry Baby

                                                           5.The Way You Make Me Feel

                                  6. It’s Alright

                                            7. Long Long Day

                                 8. Woman

You may also like
MANIFESTIC- Anonimous Souls
ROYAL TUSK- TUSK II
MALAMORTE- Hell For All
korpiklaani live 2019 paris
KORPIKLAANI + TURISAS + TROLLFEST, La Cigale, Paris, 27/02/2019

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.