Home > Chronique > EVERRISE – After The Eclipse

EVERRISE – After The Eclipse

Si la France n’a pas toujours été (à tort) considérée comme une nation qui compte dans le paysage metal mondial, notre beau pays a pourtant toujours fait montre d’un savoir faire reconnu en matière de death. Des plus illustres GOJIRA aux monumentaux GOROD, en passant par les doux-dingues de PITTBULL IN THE NURSERYforce est de constater qu’il n’y a pas que nos fromages et notre pinard qui sont de bonne qualité.

Dans cette grande famille du death à la française, je vous demande d’accueillir les petits nouveaux de EVERRISE. Une nouveauté relative, certes, puisqu’il s’agit de leur deuxième essai. En tout cas une découverte pour moi.
Venant tout droit de Toulouse, le groupe pratique un death mélodique relativement old-school dans la lignée des légendes AT THE GATESÉnième clone ? Loin de là. Le groupe a en effet l’intelligence d’intégrer à son mix des éléments thrash fort à propos (« After The Eclipse », « Wolf »), ainsi que des sonorités beaucoup plus modernes, notamment un travail des rythmiques plus proche de la scène américaine. Sur « The Path » et ses accélérations ravageuses par exemple, c’est un groupe comme WORLD UNDER BLOOD qui nous vient en tête.

Le groupe partage également avec les américains le goût du chant exclusivement hurlé. Omniprésent chez de nombreux représentants du melodeath, point de chant clair ici. Le micro est exclusivement tenu par le hurleur en chef, Benjamin, qui livre une prestation des plus honorables, son chant détenant assez de nuances pour éviter la monotonie qui pend au nez de tous les groupes pratiquant le growl à 100%.

Si le travail des rythmiques et du chant est remarquable, les mélodies ne sont pas en reste. Si l’ensemble ne s’éloigne pas des canons du genre, les toulousains témoignent d’un véritable savoir faire dans l’écriture de lignes mélodiques accrocheuses. Mentions spéciales à « My Kingdom » et son solo très NWOBHM, ainsi qu’à « Unholy Massacre », qui vous resteront en tête pendant des heures.

Le groupe s’essaye également aux titres dans la langue de Molière sur « Le Peintre » et « Anything ». Hasard ou non, ces titres sont les plus sombres, avec une atmosphère inquiétante particulièrement travaillée. L’occasion de découvrir le groupe sous une autre couleur qui lui sied à merveille. Seul regret, les deux facettes du groupe cohabitent rarement et gagneraient à le faire. On entrevoie sur « The Whisperer » tout le potentiel de cette alliance que le groupe semble vouloir creuser. Une affaire à suivre, on l’espère, sur un futur troisième album !

En attend, délectons-nous de cet excellent After the Eclipse, un album très mature, aussi puissant que réjouissant.

 

TRACKLIST :

1. The Path
2. After The Eclipse
3. My Kingdom
4. Le Peintre
5. Anything
6. Unholy Massacre
7. Wolf
8. The Whisperer

You may also like
Netherlands Death Festival
[NETHERLANDS DEATH FEST] L’affiche se complète !
BLOODBATH- The Arrow of Satan Is Drawn
Pochette album Sphaera - Teratology
SPHÆRA – Teratology
The Valley Whitechapel Album Cover
[WHITECHAPEL] Nouveau Titre et Album !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.