Home > Chronique > EXCEPT ONE- Fallen

Et voici le premier vrai album du groupe Parisien EXCEPT ONE qui a pour nom « Fallen » , avec en sus dans sa besace, Tim un nouveau guitariste. C’est la première fois que je pose une oreille sur leur univers musical et au début, j’ai cru que c’était juste un groupe de metalcore classique. Après au fil des morceaux, j’ai vu que leur chanteuse ne lâcherait pas la barre et que son growl hargneux entre death et hardcore n’irait jamais se poser dans de l’émo. Elle hisse la tension pour ne jamais la lâcher. Et puis leur musique est moderne comme on dit.

 

 

Du death qui se trempe au death mélo, ( Wake up ), avec des pointes hardcore, mais aussi des rythmiques thrashy sur des guitares accordées bas ( Under the bomb, until the world burns ) ; il y a ces deux 6 cordes qui s’entrelacent presque constamment, l’une qui bat la rythmique, l’autre plus aigue qui tricote ses chapelets de notes entre solos et riffs mélodiques entêtants. N’oublions pas non plus la basse qui peut gronder ( Wake up ) et cette batterie qui peut se faire entendre tout en déflagrations ( Why ). Alors c’est sûr le chant emmène tout le monde sur le sentier de la guerre. Je me suis même surpris à penser légèrement à AT THE GATE quand arrive  Nuclear water .

 

 

Il est vrai que même si certains titres se ressemblent dans l’intention, ils essayent tout de même de poser des colorations musicales différentes à chaque composition. En tous les cas, il y a une notion qui reste open du début à la fin, c’est celle d’avoir envie de casser le mur du son à coup de growl, et de ce chant fielleux de félin hors de lui qui sort du gosier comme s’il avait envie de griffer votre quotidien, prêt à l’éventrer. C’est autant mélodique qu’organique et ça vous saute au visage. Sur scène ça doit déchiqueter.

 

TRACKLIST:

1. Wake up

2 – Until the world burns

3 – Why

4 – Under the bombs

5 – Monster

6 – Interlude

7 – Break the wall

8 – Nuclear winter

9 – Nothing

10 – To the heart

11 – Swansong

12 – Black water

You may also like
Ezox - One Last Breath (cover)
EZOX – One Last Breath
Motocultor, affiche finale
[MOTOCULTOR] Le Line-Up final est disponible !
While She Sleep - So What ?
WHILE SHE SLEEPS – So What ?
Architects à l'Olympia en 2019
ARCHITECTS + BEARTOOTH + POLARIS, L’Olympia, Paris, 27/01/2019

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.