Home > Chronique > FAR AWAY- Viaje

Originaire de Paris voici venir  le temps du premier album du groupe FAR AWAY qui a pour nom  » Viaje « . Leur musique ? À l’écoute de Uyuni’s Lullaby j’ai cru dans les premières secondes qu’il s’agissait d’un groupe de stoner. Tu parles Charles n’importe quoi. En fait, ces musiciens évoluent dans la gamme d’une musique expérimentale pour ne pas dire progressive au sens large ; un metal alternatif en quelque sorte.

 

 

Pour se faire, d’un coté on a le droit à de bonnes guitares trempées au metal, une voix coléreuse plus proche à mon avis du hardcore que du death. De l’autre coté, on est clairement dans du rock atmosphérique par le biais de six cordes qui savent se faire claires, simples, sans technique excessive, bien au contraire, mais porteuses de belles mélodies qui prennent le temps d’exister. Le tout est réhaussé par un chant limpide. Ensuite, vous conjuguez ces deux tendances ou bien les opposez selon votre inspiration et vous aurez une petite idée de leur musique.

 

 

Ils peuvent nous pondre des titres qui durent 9 minutes ( À strom in sajama ), nous proposer un petit entremet à la guitare acoustique (Rest at campfire), nous mettre dans leur post rock éthéré de bonnes parties de hardcore ou de death moderne( Uturuncu ) ou bien encore ne commencer un morceau qu’au bout de trois minutes comme pour la piste 6 qui ne semble pas avoir de nom. Le tout est fluide, bien maîtrisé, limpide, en place. Pas d’excès de zèle,  genre « t’a vu comment je joue vite ! ».

 

 

Ils prennent l’instant pour nous poser une musique de contrastes. Ils aiment certainement des groupes comme GOJIRA, PINK FLOYD et enfin, on dit d’eux , je cite : « Inspiré par les merveilles de la Terre, le groupe vous fera voyager à travers les éléments. FAR AWAY se sent impliqué dans la protection de la faune et de la flore. En s’associant à divers projets de recherche et associations, il véhicule un message écologique lors de ses représentations « .  Hier, je chroniquais un groupe dont le message était la violence et la mort…..Ça change comme quoi le metal peut être positif ! Cela sort en février.

 

      TRACKLIST :

   1. Uyuni’s lullaby

 2. A storm in sajama

  3. Dust and sun

  4. Rest at campfire

   5. Uturuncu

 

 

You may also like
cover crimson riders du groupe bokassa
BOKASSA- Crimson Riders
Angel de redemption
REDEMPTION- Angel
Dysentery au Gibus live en 2019
Paris Decimation Festival, le Gibus, Paris, 12/05/2019
Affiche de l'Amphi Festival 2019 à Cologne
[AMPHI FEST 2019]

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.