Home > Chronique > GETAWAY VAN- Getaway Van

GETAWAY VAN- Getaway Van

Pur et dur, mais pas de la plus belle eau, non ici, on aime à dessein un vrai son crade et baveux dégoulinant de fuzz. Je veux vous parler de GETAWAY VAN, né à Vancouver en 2017, et dont voici après une paire d’EP, le premier album. Ils disent d’eux, je cite : « Un rock’n’roll le pied au plancher qui secoue comme un V8. Il ramène les racines du stoner rock, du blues, du punk et du folk via une performance haute en octane » ; en fait pour moi, c’est du vrai stoner qui mêle en son sein les ingrédients susnommés.

 

 

Porté effectivement par un mix comme dit en début de chronique, ça commence par une intro au piano tout ce qu’il y a de plus mélancolique… Sauf que l’on sent dans la façon d’appuyer sur les touches comme un côté « on enfonce fort ». Ensuite, on se retrouve de plein nez dans un rock psyché bien roots avec  Branches  puis sur cominback me on vogue sur un bon refrain de derrière les fagots avec en sus un riff qui peut faire penser à un certain BLACK SABBATH avec un refrain prenant à la DOWN. Après, il est vrai que dans cette galette, le rock se paye la part du lion, il est à l’honneur. Il y a ce Follow me qui joue sur l’alternance entre un vieux riff rock n’ roll qui swingue et un bon couplet mélodique. D’ailleurs, ce swing est de nouveau ressenti sur  You make everything.

 

 

Après, ils ont aussi une propension à reprendre des suites d’accords ultra connues, et à en faire des compositions qui fonctionnent de suite, comme pour ce Ugh qui peut faire penser à un old IGGY POP . Ils donnent aussi dans le blues via So long une ballade avec je trouve un peu de sudiste en elle, basée , elle aussi , sur un plan ultra usité, mais qui vous accroche et ne vous lâche plus les neurones. Ils s’essayent même à un genre plus léger, plus groove et plus mélodique en jouant Lord I’ve been burning. C’est moins ma tasse de thé comme à l’écoute de Blacktop mistress au refrain pas désagréable, mais qui manque un peu de ressort. Au résultat, c’est craché sans complexe, genre t’aime pas ce son, tant pis pour toi, avec derrière ce mix à l’arrache de bonnes compostions qui tiennent vraiment la route et… tous les instruments que l’on distingue au premier coup d’oreille !. Les fans de true stoner old school devraient honorablement..  prendre leur pied !! 

 

TRACKLIST:

1. Intro
2. Branches
3. Comin’ Back
4. Follow Me
5. Ugh
6. Blacktop Mistress
7. You Make Everything
8. Lord I’ve Been Running
9. So Long
10. Outro

You may also like
cover crimson riders du groupe bokassa
BOKASSA- Crimson Riders
Angel de redemption
REDEMPTION- Angel
Dysentery au Gibus live en 2019
Paris Decimation Festival, le Gibus, Paris, 12/05/2019
Affiche de l'Amphi Festival 2019 à Cologne
[AMPHI FEST 2019]

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.