Home > Chroniques > INFINITYUM – Alliance
Album Alliance d'Infinityum

Jeune groupe issu de nos rivages, et plus précisément de la belle ville de Nantes, INFINITYUM poursuit tranquillement son petit bonhomme de chemin depuis sa création en 2016. Enchaînant les concerts afin de faire découvrir au plus de metalheads possible leur Metal épique et symphonique, à l’image d’un EQUILIBRIUM ou d’un BRYMIR, les nantais demeurent également très actifs côté production, avec déjà leur deuxième album, nommé sobrement “Alliance”. Leur première aventure, “Lord Of The Infinite” nous avait agréablement surprise : qu’en sera-t-il de son successeur ? INFINITYUM va-t-il nous faire vibrer sur cette nouvelle épopée ?

Après une introduction, comme on s’en doutait, très symphonique et annonçant parfaitement les péripéties à venir, lançons-nous directement avec le deuxième titre, A Glimmer Of Hope. Ce qui nous rassure d’entrée, c’est que le groupe emploie globalement la même recette que dans “Lord Of The Infinite”, à savoir des orchestrations omniprésentes, des guitares usant de grosses rythmiques mais aussi de leads et de pickings mélodiques et un growl à la fois caverneux et hurlé. Le jeu des percussions se fait également plutôt varié, alternant entre le mid-tempo, le blast beat, etc…

Ce premier véritable morceau de l’album nous entraîne donc dans un tourbillon d’émotions, l’auditeur circulant au fur et à mesure de son écoute entre accélérations et décélérations. Pour le côté épique, pas de souci : INFINITYUM est en plein dedans ! Le titre suivant, Spirits Of The Forest, sera du même acabit, avec une mélodie qui accrochera l’oreille et une batterie encore plus énervée. Certaines chansons, toujours aussi variées dans leurs tempos, vont même nous faire découvrir plusieurs atmosphères, comme une certaine mélancolie qui semble poindre sur Between Heaven And Sea ou les breaks de fin du monde sur Sons Of The Sun.

Photo promo d'Infinityum

On appréciera donc la diversité rythmique des chansons et leurs différentes ambiances, tout en notant sur certains morceaux une petite touche progressive, facilitant le chemin de l’auditeur à travers chaque chanson, tel un guerrier poursuivant inlassablement sa quête et devant sans cesse affronter sur sa route de multiples dangers.

Cependant, malgré les ascenseurs émotionnels que peut nous procurer “Alliance”, on aura du mal à démarquer telle ou telle chanson du reste, le tout semblant un peu trop monolithique. Chaque morceau, individuellement, sera très sympathique à écouter, comme dit plus haut, mais l’ensemble paraîtra bien compact. Il est ainsi dommage qu’INFINITYUM n’ait pas vraiment réussi à nous proposer de mélodies qui auraient été capables de happer définitivement l’attention de l’auditeur, comme ils avaient si bien pu le faire sur leur premier effort. Dans un registre aussi épique, il manque justement ce lead, ou cette rythmique, qui saurait faire la différence. Certains moments demeurent mémorables après une ou deux écoutes (Spirits Of The Forest, Sons Of The Sun), mais on en aurait voulu plus.

Malgré tout, “Alliance” reste un album très agréable à écouter, et rien que pour son côté épique très mis en avant et redoutablement efficace, on voudra y revenir pour vivre de nouveau les aventures contées par les nantais.

3/5

Tracklist

1. Alliance

2. A Glimmer Of Hope

3. Spirits Of The Forest

4. The Majestic Ones

5. Between Sky And Sea

6. The Journey

7. Sons Of The Sun

8. Fangs Claws And Horns

9. Blood Moon

10. Dirge Of The Night

You may also like
baest-band
BAEST – Lasse Revsbech, 15/10/2019
Cradle of filth la machine du moulin rouge 25/04/2019
CRADLE OF FILTH + ACOD, La Machine du Moulin Rouge, Paris, 25/04/2019
gohrgone-in-oculis
GOHRGONE – In Oculis
battle_beast_trabendo_1
BATTLE BEAST + ARION, Le Trabendo, Paris, 28/04/2019

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.