Home > Chronique > KATAKLYSM – Meditations

7/10

 

Je ne sais pas s’il existe quelque chose de plus réconfortant qu’un nouvel album de KATAKLYSM… Dans ce monde incertain et changeant, chaque opus des Québécois semble être destiné à un seul but : nous remettre dans les rails et nous rendre à nouveau opérationnels pour affronter les défis du quotidien.

Ce treizième album, même s’il ne révolutionne pas le death metal, fait le job, et il le fait plutôt bien.

 

L’album débute comme toujours par une citation. Cette fois il s’agit d’un extrait d’une lettre de l’homme politique et philosophe Edmund Burke, que l’on peut traduire ainsi : « Pour triompher, le Mal n’a besoin que de l’inaction des gens de bien »… Tout un programme, donc, au menu de cet opus bien nommé « Meditations » !

 

 

Guillotine instaure d’emblée la terreur avec son rythme trépidant et saccadé. C’est toujours un plaisir de retrouver la voix puissante de Maurizio Iacono qui sait alterner chant death et black au gré des besoins.

 

 

Outsider est groovy et irrésistible, le clip [cliquez ici pour le visionner] est assez savoureux.

 

The Last Breath I’ll Take Is Yours commence en douceur avant d’exploser en riffs acérés comme des lames de rasoir. Le refrain installe une ambiance mélodique qui fait toujours merveille.

 

Voilà ensuite mon morceau préféré, Narcissist, avec son début en voix de gorge à la tibétaine et son mid-tempo lourd qui évoque l’époque « Roots » de SEPULTURA. Une perle pour headbanguer, malheureusement un peu trop court à mon goût !

 

Born To Kill And Destined To Die met la guitare de Jean-François Dagenais à l’honneur avec ses solos énergiques, et ça continue avec In Limbic Resonance et son tempo changeant.

 

« Je marche sur le chemin de ceux qui se battent », scande Maurizio sur …And Then I Saw Blood. A ce stade-là de l’album, votre moral et votre rage de vivre devraient déjà être remontés en flèche ! Et la mélodie chaloupée, presque chaleureuse, soutient une éclaircie dans ce monde de violence aveugle.

 

Vous voici prêt pour la leçon de vie extrême que déploie What Doesn’t Break Doesn’t Heal. Eh oui, ce qui ne casse pas ne peut pas être guéri, « ta douleur devient ta force » ! Celle-là va faire très mal en live…

 

C’est déjà la fin avec Bend The Arc And Cut The Cord et Achilles’Heel qui forment une sorte de dyptique guerrier.

 

 

Rien d’extraordinaire donc, mais on en ressort comme après chaque album de KATAKLYSM : ébouriffé et content. En résumé, « Meditations » est au death metal ce que le Colt 45 est à l’arme de poing : un modèle fiable, solide et rassurant !

 

Retrouvez l’actualité du groupe sur sa page Facebook 

 

 

TRACKLIST

 

1 – Guillotine

2 – Outsider

3 – The Last Breath I’ll Take Is Yours

4 – Narcissist

5 – Born To Kill And Destined To Die

6 – In Limbic Resonance

7 – …And Then I Saw Blood

8 – What Doesn’t Break Doesn’t Heal

9 – Bend The Arc And Cut The Cord

10 – Achilles’Heel

 

 

You may also like
Pochette de Rapture Smites de Deathawaits
[DEATHAWAITS] Nouvel album !
Sulphur Aeon
SULPHUR AEON + CHAPEL OF DISEASE + PROMETHEAN, LE GLAZART, PARIS, 29/09/2019
Pochette de l'album de Vermicular Incubation
[VERMICULAR INCUBATION] Premier single dispo !
Black Tongue
BLACK TONGUE + PIEDBOUCHE + PYRECULT + HURST, Gibus, Paris, 14/08/2019

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.