Home > Tops 2018 > LE TOP MUSICAL 2018 d’Aurélien

LE TOP MUSICAL 2018 d’Aurélien

 

Ce mois-ci, retrouvez le récap’ musical de la rédaction de METAL FRANCE pour l’année 2018 ainsi que ses attentes pour 2019. Une bonne année à tous…!

 

| MEILLEURES SORTIES |

 

1 / IMMORTAL, Northern Chaos Gods

Même sans ABBATH, IMMORTAL a su montrer qu’il était encore capable de sortir une tuerie et de rester parmi les meilleurs dans son registre. « Northern Chaos Gods » fait froid dans le dos, ses titres nous faisant aisément voyager dans les landes glacées de leur pays tout en gardant la brutalité et le groove qui caractérisent tant les norvégiens.

Lire notre chronique

 

 

 

 

 

 

Parkway Drive - Reverence

2 / PARKWAY DRIVE, Reverence

Encore une fois, PARKWAY DRIVE continue sur sa nouvelle lancée musicale, évoluant constamment à chaque album. « Reverence » est la suite logique de leur précédent effort, et accorde une belle part à des mélodies toujours aussi efficaces, propulsées elles-mêmes par des riffs certes moins techniques qu’à leurs débuts, mais brillamment inspirés et rentre-dedans.

 

 

 

 

 

 

 

Terrorvision Aborted

3 / ABORTED, Terrorvision

ABORTED, maître incontesté du brutal death européen, a encore fait fort avec Terrorvision ! On se fait littéralement découper en morceaux à l’écoute de cette bombe explosive : tous les titres sont une démonstration de puissance, de technique et de maîtrise d’un style qu’ils connaissent comme leur poche depuis au moins 20 ans.

Lire notre chronique

 

 

 

 

 

 

SOREPTION MONUMENT OF AN END

4 / SOREPTION, Monument Of The End

Se faisant doucement mais sûrement sa petite place sur la scène tech death/brutal death, le jeune groupe SOREPTION fait mouche avec son deuxième album. Titres courts mais plus qu’efficaces, percussions monstrueuses (cette double !), growl impressionnant, capacité à trouver LE riff qui tue dans chaque morceau… Les meilleurs ingrédients pour un excellent album !

 

 

 

 

 

beyond the black heart of the hurricane

5 / BEYOND THE BLACK, Heart Of The Hurricane

Pour leur troisième album, les allemands de BEYOND THE BLACK ont démontré qu’ils étaient en forme, en très bonne forme même ! Leur aptitude naturelle à servir à l’auditeur le bon refrain ou le bon riff, avec la mélodie qui va pouvoir le toucher facilement (sans compter le très beau chant de Jennifer Haben !), est incontestablement le gros point fort de l’album.

Lire notre chronique

 

 

 

 

Architects - Holy Hell

6 / ARCHITECTS, Holy Hell

Les anglais d’ARCHITECTS nous montrent qu’ils peuvent encore nous surprendre ! Une ambiance plus sombre, des claviers plus présents sur certains morceaux et qui embellissent l’ensemble, des riffs techniques toujours aussi inspirés, un Sam Carter qui alterne avec brio chant clair et chant hurlé, et toujours aux bons moments… ARCHITECTS nous sert du très bon en cette année 2018 !

Lire notre interview

 

 

 

 

| DANS LA CATÉGORIE « AURAIT PU MIEUX FAIRE » |

 

1 / AMORPHIS, Queen Of Time

Quelle déception que ce dernier album d’AMORPHIS ! Il faut dire que je ne m’y attendais pas du tout : friand de la musique des finlandais sur leurs six derniers efforts, quel choc de n’entendre sur AUCUN titre la mélodie qui fera chavirer mon cœur, qui me fera fermer les yeux et embarquer pour le voyage que je pensais faire dans le monde d’AMORPHIS… J’attends maintenant impatiemment le prochain album car je sais qu’ils sauront se rattraper : ils en sont capables !

 

2 / MONUMENTS, Phronesis

Tout comme AMORPHIS, MONUMENTS, après de très bons albums, a capoté en pleine course ! « Phronesis » ne fera pas rêver, les titres s’enchaînant sans qu’un breakdown, un riff polyrythmique ou une mélodie n’attisent notre curiosité ! Très surprenant, surtout après un « The Amanuensis » parfait de bout en bout ! Une erreur de parcours, on l’espère…

 

3 / MACHINE HEAD, Catharsis

Tout comme sur leur précédent album, je ne ressens désormais plus vraiment d’émotions à l’écoute du groupe de Rob Flynn. Le groove est certes présent sur certains passages, mais les riffs ne font pas rêver, et certaines longueurs embourbent encore plus l’album… Bref, on ne s’attardera pas longtemps.

 

| TOP CONCERTS 2018 |

 

savage annihilation

Savage Annihilation

 

1 / SAVAGE ANNIHILATION & NERVECELL, Le Klub, Paris, 22/07/2018

Les deathsters français de SAVAGE ANNIHILATION nous ont fait l’honneur d’être présents ce soir-là, d’autant plus avec leur deuxième album en poche. Très bonne ambiance et réaction du public sur les titres Tech/Brutal Death du groupe, tout comme sur les surprenants NERVECELL, provenant tout droit de Dubaï ! La plus grosse déflagration d’énergie de la soirée, pour une très belle découverte !

 

2 / ABORTED, Le Petit Bain, Paris, 05/11/2018

Un set absolument destructeur, comme savent si bien le faire Aborted et ses bons vieux copains de Benighted, Cryptopsy et Cytotoxin. De la brutalité à l’état pur, avec du blast beat qui tranche dans le vif et de la double pédale qui balance ! Certainement le concert le plus brutal et le plus rapide de 2018 !

 

3 / WITHIN TEMPTATION, Le Zénith, Paris, 16/11/2018

Quel plaisir d’avoir revus les hollandais de WITHIN TEMPTATION ! Alors que leur tout prochain album sort en février, il était très plaisant de les voir jouer les grands classiques du groupe, mais aussi quelques nouveaux morceaux qui ont été fort bien interprétés sur scène. Un très bon show pour une musique magique !

Voir notre live report

 

4 / PATHOLOGY, Gibus Live, Paris, 18/11/2018

Du brutal, du brutal et… du brutal ! Tel est le maître mot de cette soirée ! Du bon son, une excellente ambiance entre la foule et les groupes, mais aussi DANS le public, une montée sur scène des fans durant une chanson du groupe KRAANIUM… C’était beau !

 

5 / REVOCATION, Le Petit Bain, Paris, 15/12/2018

Une démonstration technique, voilà ce qu’était ce concert ! Alternant entre finesse technique et grosse musique rageuse mais ô combien subtile, les groupes nous ont offert d’excellentes prestations. De très bons retours du public, qui plus est.

Lire notre chronique de The Outer Ones

 

 

| CE QU’IL ME TARDE EN 2019 |

 

1 / La période des festivals : Metaldays, Obscene Extreme

2 / Les prochains albums d’AS I LAY DYING et de WITHIN TEMPTATION.

3 / Les concerts à Paris de JUDAS PRIEST (27 janvier), FALLUJAH & ALLEGAEON (9 février) ou encore BLOODSHOT DAWN (9 mars).

You may also like
gohrgone-in-oculis
GOHRGONE – In Oculis
geostygma-the-die-is-cast
GEOSTYGMA – The Die Is Cast
Album Alliance d'Infinityum
INFINITYUM – Alliance
Tête d'affiche du Summerbreeze
[SUMMERBREEZE] L’affiche se complète avec IN FLAMES.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.