Home > Chronique > LEGION OF THE DAMNED- Slaves of the Shadow Realm

LEGION OF THE DAMNED- Slaves of the Shadow Realm

Un bulldozer vient de rentrer dans votre salon ! Tremblez mortels, après 5 années de silence, LEGION OF THE DAMNED est de retour avec « Slaves of the Shadow Realm » et ça fait mal ! Voilà du gros son qui dévaste tout sur son passage, car comme à leur habitude, les Hollandais ne font pas dans la dentelle. Leur thrash/death a toujours été réputé pour être agressif et fidèles à leur réputation, ils n’ont rien perdu de leur violence.

 

 

Mais il n’y a pas que leur colère qui fait de ce cd un bon album, car oui, cette galette vaut son pesant de décibels. Effectivement, les derniers albums et notamment « Ravenous Plague », bien qu’étant en mode uppercut, manquait un peu d’inspiration, du moins c’est mon avis. À l’époque, je me suis dit qu’ils tournaient en rond et vu leur silence, j’ai cru qu’ils avaient splitté. Et bien non j’avais tout faux, car ce « Slaves of the Shadow Realm » est justement, au niveau de l’inspiration, gonflé à bloc ; je trouve que les riffs death sont particulièrement bien trouvés, ce qui rajoute à leur musique un vrai cachet de noirceur ,voire de mèlodies ce qui est rare chez eux.

 

 

Pour le reste,la voix passée au papier de verre de Maurice Swinkels me rappelle un vieux RAISE HELL ; elle tient aussi bien du metal mort que du black et dégueule littéralement sa colère. Et puis il y a le travail du guitariste qu’il faut mettre en avant. Des rythmiques bien lourdes serties de petits plans death vraiment accrocheurs et de riffs thrash simples mais entêtants.J’en veux pour preuve Palace Of Sin ; on y trouve un metal rapide, agressif où des passages thrash batis sur quelques notes qui vous prennent bien la tête, alternant avec un death parfois proche d’une coloration UNLEASHED. En plus, dans cet album, on a le droit à quelques  petits solos ce qui est aussi une rareté chez eux.

 

 

Bref, dés que déboule le titre d’ouverture, « The Widows Breed », c’est du matraquage en règle, avec une bonne louche de death sombre, et un petit riff mélodique en fin de titre. Et c’est comme cela tout au long de l’album entre tempo médium assez heavy (slaves of The Southern Cross), morceau accrocheur (Warhounds Of Hades), solos à connotation orientale (Black Banners In Flames) et même une intro au piano sur Shadow Realm Of The Demonic Mind.Chaque titre est différent de l’autre et hisse ce «Slaves of the Shadow Realm » au niveau de l’excellence. Cet album créé la surprise de par sa haute tenue de route et s’est tant mieux. Bravo les gars.

 

         TRACKLIST:

1. The Widows Breed

2.  Nocturnal Commando

 3. Charnel Confession

4.  Slaves of The Southern Cross

 5. Warhounds Of Hades

 6. Black Banners In Flames

  7.Shadow Realm Of The Demonic Mind

   8.Palace Of Sin

9. Dark Coronation

You may also like
cover crimson riders du groupe bokassa
BOKASSA- Crimson Riders
Angel de redemption
REDEMPTION- Angel
Dysentery au Gibus live en 2019
Paris Decimation Festival, le Gibus, Paris, 12/05/2019
Affiche de l'Amphi Festival 2019 à Cologne
[AMPHI FEST 2019]

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.