Home > Chronique > MISERY INDEX- Rituals Of Power

MISERY INDEX- Rituals Of Power

rituals of power

Quatre ans après la sortie de « The Killing Gods », MISERY INDEX remet le couvert avec « Rituals of Power » et ça fait mal. Faut dire qu’ici, on aime la musique qui tue et cette nouvelle offrande du groupe de Maryland ne déroge pas à la régle, bien au contraire.Cependant, ceux qui espéraient un retour en arrière, comme avant « The Killing Gods »en seront pour leurs frais. Délaissant la veine d’un death/grind, porté par des pointes hardcore, leur nouvelle direction musicale se propulse via un death moderne plus traditionnel . Entre metal mort américain  et quelques traits plus nordiques, ils nous délivrent un metal qui posséde plusieurs cordes à son arc.

 

 

Tout d’abord il est mû par la puissance. Ok pas de blast effrénés, mais un batteur, Adams Jarvis, qui envoie leur musique très haut dans le ciel ; une vraie bête qui ne joue pas sur la surenchère, mais qui tape sur ses fûts avec une dextérité et une agressivité qui force au respect. Ensuite, il y a de la diversité dans les 9 titres qui nous sont proposés. Decline and Fall est un « catalogue » assez varié de ce qu’ils peuvent faire, de par la variété de son propos.

 

 

Le refrain de The Choir Invisible est une sorte de punk/death survitaminé, New Salem est bourré d’un groove thrashy et Hammering the Nails, plutôt groovy lui aussi, basé sur des riffs simples est très accrocheur. Rituals of Power possède en lui, je trouve, d’un peu de feeling hardcore boosté par une batterie genre « charge de cavalerie », avec, en sus, un très beau passage mélodique ; et oui vous avez bien lu : mélodique et ce n’est pas le seul exemple de cet album ! They Always Come Back est lui nanti d’un refrain accrocheur et de bons passages musicaux.

 

 

Bref, cet album concept qui aborde la manière dont la « vérité » a été construite et façonnée au cours de l’histoire comme un moyen de défendre le pouvoir, les régimes et les idéologies, est musicalement supérieur à son prédécesseur. Il est court, soit, autour des 36 minutes, mais il ne manque pas de ressort : ça pulse du début à la fin. Même si pour moi leur meilleure performance reste « Traitors » et que j’en regrette la folie , ce « Rituakls of Power », plus forgé dans le death classique, vaut la peine d’être écouté et apprécié. Cela sort le 8 mars.

 

TRACKLIST:

01. Universal Untruths
02. Decline And Fall
03. The Choir Invisible
04. New Salem
05. Hammering The Nails
06. Rituals Of Power
07. They Always Come Back
08. I Disavow
09. Naysayer

You may also like
the god machine du groupe STEEL PROPHET
STEEL PROPHET- The God Machine
Abyssal - A Beacon In The Husk
[ABYSSAL] Deux extraits du nouvel album
EX LIBRIS – Dianne van Giersbergen, 03/04/2019
Saint Vitus - Saint Vitus
[SAINT VITUS] Nouvel album en écoute

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.