Home > Chronique > NAAMAH – Naamah

NAAMAH, très jeune groupe de la scène Metal parisienne, a profité de l’année 2018 pour sortir son tout premier effort, sous la forme d’un EP de 5 titres. Autant dire que c’est le format parfait pour découvrir rapidement et efficacement la musique d’un groupe ! Les gaillards officient donc, semble-t-il, dans un Death mélodique bien racé, mais allons voir ça de plus près.

Cet EP éponyme comprend donc 5 titres. Et ces titres, on les appréciera surtout pour l’habile mélange entre la puissance qu’ils dégagent et toutes ces petites notes subtiles et mélodiques, qui ponctuent la structure des morceaux et qui installent une atmosphère très sympathique à l’ensemble. À aucun moment, on ne sentira une lassitude, et le tout s’emboîte même très bien.

Le morceau Aphen le démontre parfaitement. Mettant en avant, pour les passages les plus rentre-dedans, du blast beat, du picking, de la double pédale et même du gros breakdown qui tâche, la composition arrivera tout de même à nous amener sur quelques rivages plus lumineux, avec notamment une belle partie lead, mais surtout un passage rapide et mélodique, qui nous balancera de belles notes. Aphen illustre donc bien ce combat, entre lumière et ténèbres, avec des transitions bien dosées.  Sur le même modèle, XIX fera également mouche grâce à un refrain plutôt efficace et un rythme haletant, switchant entre breakdowns bien lourds et accélérations assassines.

Pour le coup, Aphasie et Ludicium proposeront une musique bien plus tranchante, bien plus technique. Les guitares et percussions, malgré de courts instants de pause mélodique, n’en finiront pas d’alterner parties leads (avec sauts de cordes s’il vous plaît !), pickings, blast beats, double pédale… Autant dire que ça s’enjaille !

Je pus remarquer, durant l’écoute, et avec plaisir, des influences globales provenant de plusieurs styles, dont notamment le Technical Death Metal sur les parties les plus rapides, mais également quelques petites touches de Djent/Metalcore sur les instants les plus lourds, comme les breakdowns. Et ce sont toutes ces petites inspirations qui, une fois bien mixées entre elles, font du premier EP de NAAMAH un effort très sympathique à écouter et prometteur pour la suite. NAAMAH n’est pas qu’un seul et même style : il a su, dès le premier opus, proposer une musique à multiples facettes, aussi riche qu’accrocheuse ! On attend le reste de pied ferme !

4/5

Tracklist

1. Aphasie

2. Ludicium

3. Aphen

4. XIX

5. TPL

You may also like
gohrgone-in-oculis
GOHRGONE – In Oculis
geostygma-the-die-is-cast
GEOSTYGMA – The Die Is Cast
Album Alliance d'Infinityum
INFINITYUM – Alliance
LE TOP MUSICAL 2018 d’Aurélien

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.