Home > Chronique > NASHVILLE PUSSY – Pleased to Eat You

NASHVILLE PUSSY – Pleased to Eat You

Sur scène ils jouent fort, il faut dire que leur musique est du hard rock n’ roll avec parfois un petit filet punk. Plus de 20 ans que cela dure pourtant plus d’albums depuis plus de quatre ans. Et les revoilà avec un nouvel obus rock en la personne de « Pleased To Eat You »…Je veux bien sur parler de NASHVILLE PUSSY. Alors ils ont « usé » beaucoup de bassistes, mais là, surprise, c’est le batteur Jeremy Thompson qui est remplacé par Ben Thomas.Ok, ils n’ont pas perdu au change car le bonhomme tape sur ses futs avec une sacrée poigne ! En plus, là, le son est bien rendu, tout en étant vraiment roots , enregistré en plein Kentucky. Et le résultat est….

 

 

 

Perso, cela faisait longtemps que je n’avais pas écouté un de leurs albums et là, pas de problèmes ils ont toujours la pêche, avec des titres qui te rentrent dans le lard comme « She Keeps Me Coming and I Keep Going Back » morceau d’ouverture qui rassure le fan sur la puissance de feu des rockers ; on tape aussi du pieds quand déboule « Drinking My Life Away » avec son riff AC/DC sans compter toute cette artillerie lourde estampillée « hard rock » au fil de titres comme « We Want a War » ou « Just Another White Boy » . Mais en plus de cette force toujours vivace, il a aussi un feeling pas loin d’un blues hard qui suinte au fil de certaines compositions. La preuve en est de ce « Hang Tight » basé un vieux plan bluesy ultra connu qui balance à la sauce ZZ TOP, voire un DOCTEUR FEELGOOD survitaminé (groupe anglais de pub rock) . Meme chose pour « Endless Ride » aux reflets sudiste.

 

 

 

D’ailleurs, en parlant de feeling, il y a dans la voix de Blaine Cartwright un quelque chose qui se dégage d’émotionnel ; même si le gars « dégueule » plus ces mots qu’il ne les chante avec un timbre aux faux airs d’ALICE COOPER. Autres petites surprise, on y trouve « Testify » avec son clavier vintage qui emmène les NASHVILLE via un rock qui,je trouve, ne leur ressemble pas vraiment d’habitude , mais qui est vraiment accrocheur. C’est en fait une reprise qu’ils se sont superbement accaparés. En parlant de cover, on y trouve également « CCKMP » qui originellement acoustique devient sous les doigts de la fée électricité, lourde, poisseuse, heavy et malsaine à souhait. Grand fan de boogie rock, j’adore l’introduction à la slide de “Woke Up This Morning”. Et je n’oublie ces refrains qu’on retient de suite comme dans « Endless Ride ». Alors en résumé un album qui passe plus que bien, car bourré d’une âme « rock n’ roll » ! Un bon cru . Cela sort le 21 septembre !

 

 

 TRACKLIST :

1.She Keeps Me Coming and I Keep Going Back

2.We Want a War

3.Just Another White Boy

4.Go Home and Die

5.Low Down Dirty Pig

6.Testify

7.One Bad Mother

8.Woke Up This Morning

9.Drinking My Life Away

10.Endless Ride

11.Hang Tight

12.CCKMP

13.Trying to Pretend That I Give a Shit

 

 

 

 

 

 

You may also like
THERAPHOSA- theraphosa
VULCAIN-Vinyle
HITMAN- The Offering : Side 1
FLAYED- III : empty Power Parts

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.