Home > Chronique > NORDJEVEL – Necrogenesis

NORDJEVEL – Necrogenesis

NORDJEVEL - Necrogenesis

10/10

 

Le premier album éponyme de NORDJEVELsorti en 2016, avait déjà fait sensation dans le milieu du black metal, avec ses riffs mêlant ambiance pagan et brutal black. Forts de cette excellente réputation, les Norvégiens nous ont forgé un nouvel opus, toujours chez Osmose Productions, qui devrait réjouir les fans de la première heure tout en élargissant leur base d’auditeurs.

 

Sorti le 29 mars 2019, « Necrogenesis » fait déjà envie rien qu’avec sa pochette superbe qui élimine d’emblée toute référence pagan pour se recentrer sur l’aspect le plus sombre et le plus violent du black metal. Un retour aux sources sanglantes du genre qui se confirme dès l’écoute du premier morceau, « Sunset Glow ». D’emblée, ça prend directement aux tripes, le son est puissant et catchy, on est prêt pour la messe satanique à laquelle nous convie le personnage hiératique qui nous accueille sur la pochette de l’album.

 

Le rythme en trois temps de « Devilry » garde son intensité qui confine à certaines rythmiques de MARDUKD’ailleurs, le style du vocaliste (Anders « Doedsadmiral » O. Hansen) rappelle à certains égards celui de Daniel « Mortuus » Rostén.

« The Idea Of One-Ness » débute par une intro glaciale à la guitare, vite pulvérisée par un blast violent, puis enchaîne sur un mid-tempo nerveux et explosif à l’ambiance suffocante.

Tout au long de l’album, on peut apprécier le travail extraordinaire du batteur suédois Nils « Dominator » Fjellström, qui a récemment quitté DARK FUNERAL pour rejoindre NORDJEVEL et participer à l’enregistrement du nouvel album. Son jeu de batterie jouissif et varié évoque parfois les subtilités hypnotiques de MGLA.

Quant aux riffs de guitare qui bourdonnent comme autant de ruches enragées, on les doit au guitariste nouveau venu lui aussi, Thor « Destructhor » Anders Myrhem, ex MORBID ANGEL et ZYKLON, autrement dit du très très lourd ! Il nous gratifie d’un solo épique qui finit l’album en beauté.

 

Au final, « Necrogenesis » est un excellent album, à mon avis plus abouti encore que son prédécesseur. Sombre, glacial, énergique voire étourdissant, il confirme le talent de NORDJEVEL à nous délivrer un brutal black moderne qui innove tout en perfectionnant les racines du genre.

 

TRACKLIST

1 – Sunset Glow

2 – Devilry

3 – The Idea Of One-Ness

4 – Black Lights From The Void

5 – Amen Whores

6 – The Fevered Lands

7 – Nazarene Necrophilia

8 – Apokalupsis Eschation

9 – Panzerengel

 

 

 

You may also like
Mork - Det Svarte Juv
MORK – Det Svarte Juv
Abbath - Outstrider (2019)
[ABBATH] Nouveau clip et album en juillet
Kampfar
[KAMPFAR] Un nouvel album après 2 ans d’absence !
MALAMORTE- Hell For All

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.