Home > Chronique > OVERKILL- The Wings Of War

OVERKILL- The Wings Of War

the wings of war

« The wings of war » par OVERKILL. Même si, à mon humble avis, ce nouvel album de la bande à Bobby « Blitz » Ellsworth et Carlo Verni n’atteint pas le choc qu’a provoqué « Ironbound » en 2010, il n’en demeure pas moins honnête et solide. Nanti d’un nouveau batteur en la personne de Jason Bittner, qui les connaît depuis très longtemps, cette  galette possède son lot de bons morceaux thrash. Ils ont beau exister depuis 40 ans la passion est toujours au rendez-vous ainsi que l’énergie.

 

 

Des preuves ? Allons-y ! Après une sorte d’intro indus, Last Man Standing déboule à fond la caisse dans la pure tradition « made in OVERKILL » ; bon riff, bien boosté, il ravira de suite les fans. Believe in the Fight prend la relève accompagné d’un refrain accrocheur, de bonnes brisures de rythme qui soutiennent la tension du début à la fin ; j’aime aussi la manière que Bobby a de prononcer ses mots, rajoutant un plus sur cette composition. Head of a Pin a en lui quelque chose d’un peu « danse du scalp », genre refrain guerrier ; Crazy Bat Shit  quant à lui dispense une légère flagrance ANNIHILATOR . Ensuite, en fin d’album,on trouve Hole in My Soul avec son petit côté épique dans le refrain et surtout Out on the Road-Kill accrocheur en diable et plein de gouaille. Tout cela est mené tambour battant avec un maximum de pêche, de puissance, d’excellents solos (out on the Road-Kill ). Quant à la section basse/batterie, elle porte et emporte le tout avec force.

 

 

Après il y a d’ autres titres qui personnellement me parle moins. Par exemple Where Few Dare to Walk plutôt heavy et sombre est assez proche de The thing that should not be de METALLICA. En parlant de ces derniers, ils auraient pu avoir écrit le riff de Distortion dans leur période « Load ». Cette composition mid tempo est pas mal, mais ce n’est de loin pas ma préférée ; à la longue, je trouve qu’il lui manque un peu de ressort. Et puis il y a Welcome to the Garden State qui lui sonne carrément punk rock et qui doit être considéré comme une « friandise ».

 

 

Bref, il y a un maximum de  titres porteurs qui ne créent pas la surprise, car ici on voyage en terrain connu, mais qui envoient la sauce comme il se doit. Même si certains morceaux ( À Mother’s Prayer) ne m’ont, sur la durée, qu’à moitié convaincu cet album est plutôt inspiré. Après toutes ces années, OVERKILL signe une fois de plus une galette qui pourrait faire rougir plus d’un jeune prétendant au trône du thrash.

 

TRACKLIST:

01. Last Man Standing
02. Believe In The Fight
03. Head Of A Pin
04. Bat Shit Crazy
05. Distortion
06. A Mother’s Prayer
07. Welcome To The Garden State
08. Where Few Dare To Walk
09. Out On The Road-Kill
10. Hole In My Soul

You may also like
the god machine du groupe STEEL PROPHET
STEEL PROPHET- The God Machine
Abyssal - A Beacon In The Husk
[ABYSSAL] Deux extraits du nouvel album
EX LIBRIS – Dianne van Giersbergen, 03/04/2019
Saint Vitus - Saint Vitus
[SAINT VITUS] Nouvel album en écoute

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.