Home > Chronique > PETE SPIBY- Failed Magician

PETE SPIBY- Failed Magician

Failed Magician ” par PETE SPIBY. Ce nom ne vous dit rien ? Et si je vous affirme qu’il a fait partie de BLACK SPIDERS , le groupe anglais de stoner qui a raccroché en 2017, cela vous parle ? Après avoir été opéré de la main gauche et n’avoir pu jouer de la guitare que sous médicaments, Pete a repris les chemins des studios pour mettre en son ce projet solo, entouré de bons musiciens auquel pas moins de trois batteurs ont participé. Un concept album autour d’un magicien qui scie accidentellement un assistant en deux ou qui le noie devant un public horrifié.

 

 

 

Quant à la musique, on a le droit a du rock au parfum que je trouve un peu « rétro » sur les bords ( j’en ai marre de dire vintage ). Les ambiances y sont parfois mélancoliques, envoûtantes, voire même avec un quelque chose d’inquiétant comme ce « Wrap Me Round Your Little Finger » pêchu et stoner. On y trouve , sous couvert d’une musique aux lignes musicales simples et vraiment porteuses d’ambiances, du rock un peu bluesy (Lighning Bolt) qui peut devenir puissant, heavy, avec un je ne sais quoi de mystique un peu comme un LED ZEP (Thrown To The Wolves). Il y a des titres comme « Friday Night (Just Died In Saturday Mornings Arms)” qui vous prennent aux tripes ; c’est également le cas de « Why Not Let Them Come » qui drive une atmosphère particulière à la KAT ONOMA ( un groupe français qui mélangeait rock, jazz et musique expérimentale pour aboutir à des atmosphères vraiment captivantes) , pour ensuite exploser dans un rock puissant.

 

 

 

Et puis on découvre aussi tout un tas de compositions éclairées, un peu pop vintage (ça y est je l’ai dit) tel « Working For Mary Jane » ou même s’engouffrant dans une sorte de tango/rock (Mary Lous Dawg) ; je n’oublierai pas non plus ce « Friday Night (Just Died In Saturday Mornings Arms) » ballade rock à l’Américaine . Bref, un album véritablement inspiré, joué dans une gamme bien particulière, traditionnelle qui flirte aussi bien sur des mélodies lumineuses que sur un feeling un peu angoissé, mais prenant, comme seuls savent en distiller certains groupes. Perso, c’est dans cette deuxième option que je me suis le plus éclaté. J’espère que le bonhomme continuera à graver des albums fait dans le même rock.

 

TRACKLIST:

1.Lightning Bolt

2.Bible Studies

3.Friday Night (just died in Saturday morning’s arms)

4.we used to be friends

5.Why Not Let Them Come

6.Wrap Me Round Your Little Finger

7.Guiding Light

8.Mary Lou’s Dawg

9.Working For Mary Jane

10.Thrown To The Wolves

 

 

You may also like
WARKUNT- Of Ruins and Agony
Lucie Lenoir en concert au Novotel de Paris Bercy le 06/12/18
Lucie Lenoir, Novotel Paris Bercy, Paris, 06/12/2018
HELSOTT- Slaves and gods
DEATH DECLINE – The Thousand Faces Of Lies

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.