Home > Chronique > THE GATHERING – TG25: Diving Into The Unknown

THE GATHERING – TG25: Diving Into The Unknown

The gathering, TG25: diving into the unknown

7/10

Pour célébrer leurs vingt-cinq ans d’existence, le groupe néerlandais THE GATHERING n’aura pas voulu passer inaperçu : après deux concerts-anniversaire exclusifs en novembre dernier qui réunissait la quasi-totalité des membres, passés comme présents, la formation propose à ses fans un best-of composé de trois CD et disponible en deux éditions différentes. Et comme le groupe a annoncé début 2014 vouloir arrêter leurs activités pour un temps indéterminé, on se risque à penser que « TG25 » représente un moyen de fermer le cercle et de dire merci, une bonne fois pour toutes… Le futur nous en dira plus quant à leur devenir !

 

Qu’en est-il maintenant du contenu réel de « TG25: Diving Into The Unknown » ? Comme nous le disions plus tôt, nous disposons de trois CD : le premier, « singles », réunit la plupart des tubes du groupe. On redécouvre avec plaisir Kevin’s Telescope, Shortest Day, Liberty Bell ou encore All You Are et Gemini I, de la nouvelle époque. Seul vestige du tout premier album « Always… » (1992), et donc de l’époque death metal mélodique de la formation : Stonegarden, dans lequel les grunts caverneux de Bart Smits et les belles envolées de Marike Groot se font retentir sur fond de metal mélancolique tantôt lent, tantôt détonnant. Mirror Waters et King For A Day, qui avaient été jouées lors des concerts-anniversaire, auraient cependant été plus que bienvenues. On fait également honneur à Bart sur Afterwords, issue de l’album du même nom (2013), cette fois dans un tout autre registre.

THE GATHERING, en revanche, fait l’impasse sur « Almost A Dance » (1993)… Et nous ne leur en voudrons pas. Le chant de Niels Huffhuës ne convenait décidément pas au groupe et n’est même pas comparable à celui de sa successeur, j’ai nommé Anneke Van Giersbergen. Il est d’ailleurs naturel que le best-of contienne une majorité de compositions avec la chanteuse. Le troisième CD propose dix titres du concert semi-acoustique qui avait été sorti en DVD sous le nom de « A Sound Relief », en 2005. On retrouve également trois morceaux inédits : Kevin’s Telescope, ainsi que No One Spoke et Treasure dans leurs versions acoustiques. Malgré tout, les inédites mises à part, on doute de l’utilité de cet enregistrement, dont les fans ont pris connaissance il y a bientôt dix ans maintenant…

Quant au deuxième CD, « tracks », il met en valeur d’autres compositions-phare telles qu’Adrenaline, Nighttime Birds, Travel, Even The Spirits Are Afraid et la longue Heroes For Ghosts, l’une des meilleures créations de la période Silje Wergeland.

Finalement, on ne comprend pas réellement ce découpage en trois CD. Pourquoi séparer les singles (dans le disque 1) de morceaux tout aussi importants de la carrière de THE GATHERING (présentés dans le disque 2) ? Et pourquoi une telle emphase sur un vieux live qui n’a pas pu échapper à la grande majorité des fans, et qui ne caractérise pas réellement le son du groupe ?

On trouvera même à redire côté packaging (malgré une jolie boîte dans la version deluxe) : en effet, la tracklist n’apparait tout bonnement nulle part. Impossible de se repérer dans l’écoute. Heureusement, le booklet présente soixante-quatre pages comportant une biographie du groupe illustrée de nombreuses photos de THE GATHERING, pour certaines inédites.

 

Ce best-of ne déroge donc pas à la règle : il ne ravira pas tous les inconditionnels du groupe, qui auraient sûrement préféré détenir l’enregistrement des concerts-anniversaire à la place. En revanche, il sera parfait pour découvrir l’univers de THE GATHERING, de ses débuts à ses plus récentes productions, en passant par des cultes issus de « Mandylion » (1995), « How To Measure A Planet » (1998) ou encore « Home » (2006). En tout et pour tout, « TG25 » vous permettra de vous replonger dans la discographie bien remplie de cette formation emblématique. Tout simplement.

 

CD 1 – Singles

1 – Kevin’s Telescope

2 – Strange Machines

3 – Treasure

4 – The May Song

5 – Shortest Day

6 – Leaves

7 – Gemini I

8 – You Learn About it

9 – Liberty Bell

10 – All You Are

11 – Afterwords

12 – Stonegarden

13 – Saturnine

14 – Rollercoaster

15 – Broken Glass

CD 2 – Tracks

1 – Even The Spirits Are Afraid

2 – Waking Hour

3 – No Bird Call

4 – Amity

5 – Nighttime Birds

6 – Echoes Keep Growing (edit)

7 – Travel

8 – Home

9 – Adrenaline

10 – Great Ocean Road

11 – Heroes For Ghosts

CD 3 – Live At Paradiso 2004

1 – A Life All Mine

2 – Amity

3 – In Motion II

4 – Golden Grounds

5 – The Big Sleep

– Like Fountains

7 – Alone 

8 – Herbal Movement

9 – Rescue Me

10 – Kevin’s Telescope

11 – Red Is A Slow Colour

12 – No One Spoke (Acoustic Version)

13 – Treasure (Acoustic Version)

You may also like
EVERRISE – After The Eclipse
Acod, The Divine Triumph
A.c.o.D – The Divine Triumph
DESASTERKIDS – Superhuman
ENTROPY ZERO – Mind Machine

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.