Home > Chronique > TOXIC HOLOCAUST- Primal Future

TOXIC HOLOCAUST- Primal Future

primal future du groupe toxic holocaust

NOTE : 3.5/5

 

Salut fans de thrash, TOXIC HOLOCAUST est de retour. Effectivement, il n’avait rien sorti depuis  » Chemistry of Consciousness » qui datait de 2013. Je dis  » il  » car comme vous le savez, TOXIC HOLOCAUST est le fruit d’un seul homme à savoir le multi-instrumentiste Joel Grind qui pour fêter les 20 ans de son groupe a décidé de composer et d’enregistrer ce nouvel album seul, avec la nette intention de revenir via ses racines. Il le dit lui-même « j‘ai décidé de boucler la boucle pour cette ère de 20 ans et de sortir un album qui remonte aux racines du projet solo. Ce nouvel album me permet de jouer et d’enregistrer tout comme au début ». S’ensuivra alors une tournée.

 

 

Alors que donne ce  » Primal Future  » ? Et bien du thrash des origines ramené à sa plus simple expression. Sur fond de voix passée au papier de verre genre BATRHORY avec un peu d’échos dessus, cachet old school oblige, on a le droit à 10 boulets qui vous tirent dessus direct sans fioritures. Avec ce thrash on revient aux fondamentaux du genre à savoir : quand le heavy metal rencontre le punk. Et là-dessus plusieurs variations. Chemical warlords qui débute l’album et Cybernetic war sont deux heavy metal l’un boosté à la testostérone l’autre plus classique issu des 80 ; black out the code est du thrash bien speed, New world beyond et Primal future deux titres au tempo médium avec une grosse rythmique genre pachydermique.

 

 

Et ce n’est pas tout, il y a du D.R.I. dans Deafened by the roar propulsé à la façon punk, même chose pour Iron cage pulsée avec sauvagerie et qui, cela n’engage que moi, aurait pu être joué par MOTORHEAD quand il touchait le speed du punk sans compromission. J’ajouterai encore que sur ce morceau, on est à la jonction du rock, du punk et du thrash !

 

 

D’ailleurs en parlant rock, je trouve qu’il y en a un peu dans Aftermath, mais le tout bousculé dans la centrifugeuse thrash. Alors en conclusion, si vous cherchez une musique alambiquée ce n’est pas pour vous, mais si vous aimez un thrash sans ambages qui va droit au cœur, vous serez satisfait. Joël, au début de sa carrière, a tout fait seul, car il était isolé dans un endroit rural où ne pousse pas ce genre de musique et là, on le ressent car c’est viscéral !! Du concentré ! Cela sort le 4 octobre.

 

      TRACKLIST:

  1. Chemical Warlords
2. Black Out The Code
3. New World Beyond
4. Deafened By The Roar
5.Time’s Edge
6. Primal Future
7. Iron Cage
8. Controlled By Fear
9. Aftermath
10. Cybernetic War

 

You may also like
Delain en concert à Lyon ( décembre 2019)
[DELAIN] Concert à Lyon !
creation is perfect de minimal compact
MINIMAL COMPACT- Creation is perfect
TRIPLE MURDER- pre-meditated
TRIPLE MURDER- Pre-meditated
Bad Wolves - N.A.T.I.O.N (cover)
BAD WOLVES – N.A.T.I.O.N

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.