Home > Chronique > ULTRA VOMIT- L’Olymputaindepia

ULTRA VOMIT- L’Olymputaindepia

l'olympia ultra vomit

ULTRA VOMIT nous propose au menu   » L’Olymputaindepia  » . Un public plus que présent ce le 13 octobre 2018, car ce jour-là, l’Olympia fut pris d’assaut par une horde de metalleux pour assister à un concert des Nantais d’ULTRA VOMIT.Parait qu’ils vendirent les billets très rapidement et que ce fut complet en un tour de main. À l’écoute de cette galette, dont le son est impeccable et qui sort sous la forme d’u n CD/DVD/Blu-ray live, je n’ai pas pu m’empêcher de penser que derrière chaque clown se cache un vrai artiste.

 

 

 

Pourquoi cette réflexion ? Et bien, c’est la même chose pour ces musiciens-là, qui s’amusent à pasticher nombres d’artistes où à se faire croiser  différents styles dans un seul titre. Pour jouer à ce niveau, pour chanter comme le fait leur pousseur de gosier/guitariste, à savoir Nicolas « Le roi Fetus » Patra, il faut du talent et du boulot. Ces mecs qui ont commencé dans le grindcore, montre là une palette de possibilités qui n’est pas donnée à tout le monde. De la puissance, de la dérision et derrière, souvent balancé avec la vitesse d’un boulet, du bon metal via différents horizon.

 

 

Que ce soit Boulangerie Pâtisserie, plutot punk rock, Un chien géant , avec Niko de TAGADA JONES, Quand J’Étais Petit branché VULCAIN et par extention MOTORHEAD, Pink Pantera , titre accompagné de Matthieu Bausson au chant et de Pierre Jacou à la basse et qui oscille entre la Panthère Rose et PANTERA, Calojira, pas le temps de s’ennuyer.

 

 

Perso, je ne connaissais d’eux que l’excellent Panzer Surprise et ce live a été une bonne occasion pour parfaire ma connaissance de ce combo totalement à part, qui, bien plus qu’un groupe à pasticher et surtout une formation musicalement de haute volée tout en sachant rire avec un humour parfois gras ou décalé. Un bain de fraîcheur métallique dans un quotidien gris… À prendre au sérieux, ce qui semble être le cas vu l’ambiance de ce concert, dont je n’ai pas pu avoir la primeur du visuel, mais qui doit être à l’avenant. Qu’on se le dise dans les chaumières de France et de Navarre. Un bon moment.

 

 TRACKLIST:

01. Darry Coal Chamber
02. Les Bonnes Manières
03. Un Chien Géant
04. E-tron (Digital Caca)
05. Mechanical Chiwawa
06. Je Ne T’es Jamait Autans Aimer
07. Mountains of Maths
08. Calojira
09. Takoyaki
10. Boulangerie Pâtisserie
11. Super Sexe
12. Hyper Sexe
13. Pov’ Connard
14. Batman
15. Une Souris Verte
16. Phoned to Death
17. La Ch’nille
18. La Bouillie
19. Poker Face
20. Keken
21. Pink Pantera
22. Anthracte
23. Je Oossède Un Cousin
24. Judas Prost
25. I Like To Vomit
26. Pipi Vs Caca
27. Outro (c’Était Pas Mal Là)
28. Je Collectionne Des Canards (Vivants)
29. Kammthaar
30. Quand J’Étais Petit
31. Evier Metal

Bonus DVD/Blu-ray :

Le concert à L’Olympia avec les commentaires odieux du groupe
Le tout 1er concert d’Ultra Vomit
L’interview vérité

You may also like
cover the edge of the end du groupe tigerleech
TIGERLEECH-The Edge Of The End
Cover de l'album éponyme Unheaven
UNHEAVEN – Unheaven
Photo d'ambiance au Hellfest Open Air 2019
Hellfest – Jour 3
Amphi Festival 2019 à Cologne en Allemagne
Amphi Festival 2019 – Jour 2

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.