Home > Chronique > VERNI- Barricade

D.D. VERNI , le bassiste du groupe de thrash OVERKILL est un hyperactif de la composition. Il n’arrête jamais d’écrire, que ce soit sur la route où chez lui. En plus de son groupe officiel, il a dans sa besace, une autre formation nommée THE BRONX CASKET CO. Seulement, voilà, il avait en tête 10 titres qui ne correspondaient à aucun des combos dans lesquels il officie, alors il a choisi d’en faire un album sous son nom…Avec une quantité impressionnante de guitaristes qui y vont chacun de leur solo, guest star que l’on n’aurait pas cru, pour certains, jouer ce genre de musique.. Jugez plutôt.

 

 

On y trouve Jeff Loomis (ARCH ENEMY), Angus Clark (TRANS-SIBERIAN ORCHESTRA), Jeff Waters (ANNIHILATOR), Bruce Franklin (TROUBLE), Mike Romeo (SYMPHONY X), Mike Orlando (ADRENALINE MOB), Steve Leonard (ALMOST QUEEN). C’est d’ailleurs Andre “Virus” Karkos (DOPE) qui assure la deuxième guitare et l’ex OVERKILL, Bon Lipnicki qui se retrouve aux drums. Voilà, le décor est planté, et cela donne quoi musicalement ?

 

 

Déjà, il faut vous dire que c’est puissant . Les rythmiques, bien qu’elles ne soient pas toujours boostées par du thrash, en ont quand même l’empreinte. On voit d’où vient le bonhomme. Par exemple le punk rock « Fire up » aurait bien plu à SUICIDAL TENDENCIES, « Off my leash » et « The broken ones » auraient pu être composées par ANNIHILATOR. Après même quand il joue hard rock (lost in the underground) on sent toujours l’influence de la « musique à casser la nuque ». Parfois, il y a aussi des titres qui commencent doucement comme le sombre « Nigjt of the swamp king » et qui ensuite déborde d’énergie et de muscle. D’ailleurs, quand il joue en mode rock, il y a un peu de GUN’S & ROSES en lui… qui aurait rencontré METALLICA dans sa période « Load » et Reload » . L’air de rien vous mordez la diversité des styles abordés?

 

 

Maintenant que l’on a parlé des rythmiques, commentons les refrains. Ils sont accrocheurs en Diable, mélodiques. Un exemple ? Je ne sais pas si VERNI l’a fait exprès, mais celui de « The broken ones » ressemble comme deux gouttes d’eau… à celui de « We’re not gonna take it » que l’on trouve sur l’opéra rock des WHO …. TOMMY !!! D’autres refrains ? Ils peuvent être parfois punky et « positif » comme sur « Miracle drug » et il y a celui du slow « Were were young » qui raisonne comme du rock à la British,  entre « My oh my » de SLADE et une touche de QUEEN. L’école anglaise est encore plus flagrante sur « Heaven calling » , avec ses harmonies inventées par les BEATLES et souvent reprises par QUEEN ou des groupes comme OASIS.

 

 

Alors, au final, je trouve cet album excellent, car il allie à la fois de l’énergie, de bonnes trouvailles, de la variété musicale et un vrai sens de la composition. Quant aux solos… Je vous laisse seuls juges ! Encore un album acheté « avec mes sous » que je ne regrette absolument pas .

 

 

 

Tracklist :

01. Fire Up
02. Miracle Drug
03. Off My Leash
04. (We are) The Broken Ones
05. Lost In The Underground
06. The Party Of No
07. Night of the Swamp King
08. We Were Young
09. Slow My Ride
10. Heaven Calling

You may also like
funny ugly cute karma dans le clip de radio video en 2018
[FUNNY UGLY CUTE KARMA] Nouveau clip !
BLOOD OF THE SUN- Blood ’s thicker than Love
DISTURBED- Evolution
Lezard'os Metal Festival 2018
[LEZARD’OS METAL FESTIVAL] Zoom sur le Festival !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.