Home > Concert > WITHIN TEMPTATION, Le Zénith, Paris, 16/11/2018

WITHIN TEMPTATION, Le Zénith, Paris, 16/11/2018

Within temptation au zénith de paris en 2018

Vendredi dernier, WITHIN TEMPTATION a donné un concert touchant et rempli de surprises, près de cinq ans après leur dernier passage au Zénith !

 

Adoptés depuis longtemps dans les tournées du groupe, les écrans illustraient joliment chaque titre sans surcharger la scène ou prendre le dessus sur la performance, contrairement aux années précédentes. Ainsi, ils servaient davantage de décors colorant l’espace scénique, tout comme ils permettaient de virtuellement faire participer les guests que sont Tarja Turunen sur Paradise et Keith / Mina Caputo sur What Have You Done. De la même manière, la structure futuriste qui traversait la scène n’a en rien gâché notre vue d’ensemble et a même su se faire oublier. Quant aux sons et aux lumières, rien à dire : ils étaient impeccables !

 

Sur cette tournée, la setlist présente pas moins de cinq inédits extraits de l’album à paraître, “Resist” (sortie le 1er février 2019 !), ce qui n’a pas empêché les fans de s’agiter et de montrer leur enthousiasme sur des titres inconnus ! Il faut dire que les sonorités electro de Supernova, le côté percutant d’Endless War et The Reckoning (bien plus réjouissante en live que la version studio), ou encore les chœurs et vocalises de Raise Your Banner (pour laquelle Sharon est entrée en scène en brandissant un drapeau) sont d’autant de raisons qui justifient l’inclusion de ces nouveautés, quand bien même d’eux d’entre elles seulement avaient été révélées au préalable.

 

Revenons à la setlist : In The Middle Of The Night, Shot In The Dark, The Promise, Mother Earth ou encore Paradise ont été les moments forts du concert, et alors que le groupe aurait pu également inclure le sempiternel Ice Queen, ils ont préféré offrir un cadeau tout particulier à Paris (et en exclusivité) : la version acoustique entièrement remaniée qui avait été interprétée par Jasper Steverlinck lors de l’émission belge “Liefde voor Muziek”, à laquelle Sharon elle-même avait participé cette année ! Une guitare (par Stefan Helleblad) et une voix donneront de fait un résultat hautement minimaliste et pourtant autrement impactant que la version originale qui, certes, restera toujours dans nos cœurs de fans, mais qui n’a été que trop jouée depuis sa sortie, en 2000. En outre, la ballade Forgiven était presque de trop, mais a eu le mérite d’isoler Martijn au piano et Sharon, dont la voix murmurante offrait l’intimité et la douceur adéquates.

 

Du côté de notre chanteuse, elle semblait en pleine forme physique et vocale. La leader n’a pas hésité à récupérer les petits cadeaux lancés par les premiers rangs, à crier des “Je t’aime !” en français et à exprimer sa joie d’être de retour à Paris. Sharon a également fait référence au match France – Pays-Bas qui se déroulait en même temps, et nous a demandé si nous connaissions le score (un fan a tout de suite brandi ses doigts pour former deux “zéro” en l’air, ce à quoi la chanteuse a répondu : “Super, on est toujours copains, alors !”

Mais ce qui nous a surtout frappé, en plus de la douceur caractéristique de sa voix, c’est sa justesse et sa capacité à tenir les notes et à monter haut, que ce soit sur In The Middle Of The Night ou Paradise. En parlant de monter haut… Sharon s’est littéralement envolée sous nos yeux ébahis pour le rappel, à la fin de Stairway To The Skies, alors attachée à un harnais (se serait-elle inspirée de Cristina Scabbia ?), mettant ainsi en valeur sa longue robe légère et translucide faite de voiles interminables. Un final des plus émouvants !

 

Bien sûr, difficile d’être à 100% satisfait de la setlist. Grand favori du groupe, What Have You Done est pourtant boudé des fans depuis longtemps, ce qui n’empêche pas la formation de l’inclure presque systématiquement sur ses tournées. All I Need ne brille pas par son originalité, et Mercy Mirror, autre nouveau titre, fait pâle figure à côté des quatre bombes de Resist... Ceci étant dit, même ces morceaux n’ont pas été dépourvus d’intérêt dans cette ambiance chaleureuse et pleine d’énergie propre à leurs concerts.

 

Ce soir-là, WITHIN TEMPTATION a prouvé qu’on pouvait être un groupe célèbre qui vend des centaines de milliers de copies à chaque sortie sans pour autant perdre sa passion et son authenticité !

 

SETLIST

Raise Your Banner (nouveau)
The Reckoning (nouveau)
Endless War (nouveau)
In the Middle of the Night
Stand My Ground
All I Need
Supernova (nouveau)
Shot in the Dark
The Promise
Ice Queen (version de Liefde voor Muziek)
Faster
Mercy Mirror (nouveau)
Paradise
The Heart of Everything
What Have You Done
Forgiven
Mother Earth

RAPPEL

Stairway to the Skies

 

Photo : Matt Veitch

You may also like
WARKUNT- Of Ruins and Agony
Lucie Lenoir en concert au Novotel de Paris Bercy le 06/12/18
Lucie Lenoir, Novotel Paris Bercy, Paris, 06/12/2018
HELSOTT- Slaves and gods
DEATH DECLINE – The Thousand Faces Of Lies

Leave a Reply

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.